Midi Olympique

Guasch : "Je crois qu'il y avait une passerelle à tenter entre la BPI et le rugby à XIII"

Guasch : "Je crois qu'il y avait une passerelle à tenter entre la BPI et le rugby à XIII"
Par Rugbyrama

Le 01/10/2018 à 10:00Mis à jour Le 23/10/2018 à 09:53

Contenu Sponsorisé

RUGBY À XIII - Récents vainqueurs de la Cup, les Dragons Catalans ont signé samedi dernier à l'occasion du dernier match de la saison contre Huddersfield un partenariat avec la BPI (banque publique d'investissement). Le président de l'institution treiziste Bernard Guasch s'en explique avec le directeur exécutif de BPI France Patrice Bégay.

M. Bégay, pourquoi avoir décidé de soutenir les Dragons Catalans ?

Patrice Bégay : Je fais souvent la parodie avec la chanson de Johnny Hallyday, « L'envie d'avoir envie » et c'est vrai que Bernard Guasch nous a démontré qu'il voulait vraiment avoir envie.Le partenariat s'explique facilement. Les Dragons sont vainqueurs de la Coupe d'Angleterre, ils ont énormément de relations avec l'international et l'Angleterre plus précisément. Ils jouent en Super League depuis 2006 et il y a un résultat de travail acharné, une équipe professionnelle et passionnée menée d'une main de maître autour de Bernard Guasch. C'est un club jeune, fusionné autour de deux clubs catalans, avec une identité économique solide, validée par le board de la League, les partenaires régionaux et locaux. Les Dragons Catalans incarnent le professionalisme, l'ambition et l'ouverture d'une région au monde. De plus, Bernard Guasch est un entrepreneur reconnu, un président passionné, gestionnaire et visionnaire. Il a les valeurs du rugby dans son sang, transmises par son père, réfugié espagnol et finaliste du championnat de France avec l'Usap dans les années 1950. Les Dragons vont nous accompagner à l'événement InnoGénération le 11 octobre à l'AccorHôtels Arena où 40 000 entrepreneurs, 1000 speakers seront présents. Il y aura plus de 500 entrepreneurs d'Occitanie qui vont venir.

Président Guasch, que va vous apporter ce partenariat avec Bpi France ?

Bernard Guasch : La BPI soutient beaucoup le sport et le rugby à XV en particulier. Je crois qu'il y avait une passerelle à tenter entre la BPI et le rugby à XIII. La BPI est une des locomotives importantes dans le système français aujourd'hui. Il est très important pour nous avec une entreprise d'une telle envergure et au tel rayonnement de venir voir ce qu'il se passe dans le rugby à XIII. Ils ont compris que nous étions un vecteur important de communication sur la Grande-Bretagne aujourd'hui. En France on commence à être connu, mais en Angleterre nous sommes beaucoup plus reconnus. C'est gagnant pour eux et pour nous. Le club des Dragons c'est 12 millions d'euros de budget pour la saison prochaine avec près de 400 partenaires et entreprises locales. C'est une belle reconnaissance pour le rugby à XIII français.

Contenus sponsorisés
0
0