Icon Sport

Barré sur le long terme à Paris, le Section sécurise ses cadres... Les coulisses du mercato

Barré sur le long terme à Paris, le Section sécurise ses cadres... Les coulisses du mercato
Par Midi Olympique

Le 15/10/2021 à 12:12Mis à jour Le 15/10/2021 à 14:15

Le Stade français assure l'avenir avec la prolongation de Léo Barré, Brive et la Section paloise prolongent deux joueurs tandis que Biarritz recherche toujours un joker supplémentaire au poste de talonneur... Voici les coulisses du mercato !

Stade français : Barré sur le long terme

Le Stade français Paris a annoncé mercredi la prolongation de contrat d’un de ses plus grands espoirs, Léo Barré (19 ans). Le demi d’ouverture, aligné à cinq reprises pour une titularisation en Top 14, est désormais lié avec le club de la capitale jusqu’en juin 2025. Le numéro 10 avait été surclassé l’été dernier pour le Tournoi des moins de 20 ans.

Brive : Brennan et Tapueluelu rempilent

Brive a prolongé l’engagement de deux de ses jeunes piliers : Daniel Brennan (23 ans), ancien champion du monde avec l’équipe de France U20, et Wesley Tapueluelu, espoir tongien du poste, ont signé de nouveaux contrats qui les lient au CABCL jusqu’en 2025.

Pau : Corato et Tuimaba jusqu’en 2024

Comme déjà évoqué dans ces colonnes, Aminiasi Tuimaba (26 ans) sera encore Palois à l’avenir. L’ailier fidjien a officiellement prolongé de deux ans son contrat avec la Section. Le pilier droit Nicolas Corato (24 ans) a également signé un nouveau bail qui le lie jusqu’en 2024 avec le club béarnais.

Biarritz : un joker recherché au talon, pas en deuxième ligne

Mardi dernier, Bastien Soury a posé ses valises sur la Côte basque pour venir pallier la pénurie de talonneurs, qui touche le club rouge et blanc. Cependant, le BO, qui ne possède que deux joueurs valides à ce poste, est toujours à la recherche d’un autre joker au talon. Ce ne sera pas le cas en deuxième ligne. « Si on compte Johnny Dyer qui peut jouer à ce poste, il nous reste quatre joueurs, et nous n’avons pas les moyens d’aller chercher un autre joker médical » explique Matthew Clarkin.

Retrouvez l'intégralité des coulisses sur midi-olympique.fr

Contenus sponsorisés