Icon Sport

Ibanez : "Le XV de France a les moyens de partir à l’assaut d’un titre, et rapidement"

Ibanez : "Le XV de France a les moyens de partir à l’assaut d’un titre, et rapidement"

Le 09/11/2020 à 18:10Mis à jour Le 09/11/2020 à 19:02

AUTUMN NATIONS CUP - Le manager des Bleus s'est longuement confié dans Midi Olympique ce lundi. L'ancien talonneur y parle de la progression du groupe France. Tout en se projetant sur les prochaines échéances, à commencer par la rencontre de dimanche face aux Fidjiens, à Vannes.

Le XV de France se prépare à affronter les Fidji, dimanche, à Vannes, dans le cadre de l'Autumn Nations Cup. Pour la troisième rencontre de cette fenêtre internationale, l'encadrement a décidé de miser sur l'ossature du groupe qui a brillamment conclu le Tournoi des 6 Nations. Dans Midi Olympique, ce lundi, Raphaël Ibanez explique ce choix :

"Nous devons composer avec la règle du jeu qui a été édictée par l’avenant de la convention FFR/LNR, qui a été signée juste avant l’ouverture de la séquence internationale : trois feuilles de match par joueur, sur les six rencontres au total, rappelle le manager. Cela nous demande une certaine souplesse, de l’agilité et de la cohérence. L’équation peut paraître complexe mais en fait, la solution est très simple. C’est le groupe France qui va jouer ces six matchs, tout en sachant qu’une cape avec le maillot bleu a une valeur suprême, comme je vous l’avais explicité il y a quelques semaines. Il y a une forme de continuité sur cette semaine et le match face aux Fidji. L’équipe qui a joué face aux Gallois et Irlandais donne satisfaction et nous trouvions intéressant d’avoir avec ce même groupe quatre semaines de fonctionnement en commun. Le temps de vie passé ensemble nous est précieux, tout comme ces trois rencontres face à des adversaires aussi différents que performants. Nous avons donc estimé que c’était la meilleure option, ou tout du moins la plus cohérente."

" L'Irlande nous a permis de franchir un palier""

On ne change donc pas une équipe qui gagne. Et qui progresse. Raphaël Ibanez se réjouit du comportement et des prestations de ces Bleus nouvelle génération, vainqueurs successifs des Gallois et des Irlandais : "Après l’Irlande, le staff a réuni tout le monde et a salué l’engagement de tous, sans trophée mais en insistant sur les espoirs nés. Ce qui fait plaisir, c’est que l’équipe évolue dans une structure de jeu très cadrée, qui est essentielle pour la performance, tout en prenant du plaisir. Ces deux rencontres sont riches en enseignements. On a réussi à raccrocher avec une compétition suspendue il y a sept mois, tout en gardant le fil de notre début d’histoire. L’Irlande nous a aussi permis de franchir un palier."

Romain Ntamack avec le XV de France face à l'Irlande.

Romain Ntamack avec le XV de France face à l'Irlande.Icon Sport

Si le XV de la Rose a finalement remporté le Tournoi, Charles Ollivon et ses partenaires ont montré qu'ils en étaient tout aussi capables : "Nous avons joué six matchs et en remportés cinq, reprend l'ancien talonneur. Nous avons les moyens de partir à l’assaut d’un titre et rapidement. La priorité, c’est d’être régulier dans la préparation et nos prestations. Si nous y parvenons, les titres suivront. De nombreux joueurs se sont révélés depuis notre prise de fonctions. C’est tant mieux. Restons vigilants, toutefois." A commencer par l'affrontement face aux talentueux Fidjiens.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Raphaël Ibanez dans le Midi Olympique de ce lundi.

Contenus sponsorisés