Midi Olympique

C’est qui le plus fort : Joe Rokocoko arbitre le duel Thomas/Tuisova

C’est qui le plus fort : Joe Rokocoko arbitre le duel Thomas/Tuisova
Par Rugbyrama

Le 10/11/2020 à 18:36Mis à jour Le 11/11/2020 à 11:26

AUTOMN NATIONS CUP – Cette semaine, la France et les Fidji s’affrontent dans le cadre de l’Automn Nations Cup. L’occasion pour nous de revenir sur le duel entre les deux ailiers Teddy Thomas et Josua Tuisova. Mais cette semaine, Joe Rokocoko a accepté de livrer son point de vue sur deux joueurs qu’il admire, à un poste qu’il connaît si bien. En avant toute !

LE CV :

Teddy Thomas :

Du haut de ses 27 ans, l’ailier du Racing a engrangé l’expérience du haut niveau. Champion de France en 2016 avec le Racing, et vice-champion d’Europe à trois reprises avec le club des Hauts-de-Seine en 2016, 2018 et 2020, il n’en n’est plus à ses débuts, comme en témoigne son ancien coéquipier Joe Rokocoko : "Teddy n’est plus ce jeune homme que j’ai connu au Racing. C’est devenu un vrai professionnel, très rapide. Il n’a pas toujours eu de la chance, notamment avec les blessures, mais ça, je pense que c’est parce qu’il court trop vite et que ses jambes n’arrivent pas à suivre son propre rythme (rires). C’est quelqu’un qui donne l’impression que courir aussi vite est simple. Il fait des pointes à 36 à l’heure, alors qu’on dirait qu’il fait simplement un jogging. "

" C’est un bon joueur qui a beaucoup progressé vraiment, il est devenu complet. C’est le genre de joueur qui pourraient compter uniquement sur leur talent pour faire tout le boulot. Mais après, quand la compétition devient plus dure et que les adversaires te connaissent et deviennent meilleurs chaque année, tu ne peux pas progresser si tu ne travailles pas dur. Il a toutes les qualités qui font de lui un ailier de niveau international aujourd’hui. " Gêné par ses pépins récurrents aux ischio-jambiers mais aussi par ses frasques extra-sportives, le natif de Biarritz a démontré dernièrement avec les Bleus l’étendue de son talent, Dan Biggar peut en témoigner.

Teddy Thomas - XV de France

Teddy Thomas - XV de FranceIcon Sport

Josua Tuisova :

Un ailier au physique de troisième ligne, voilà en une phrase ce qu’inspire Josua Tuisova à ses adversaires. Dans sa carrière, le Lyonnais passé par Toulon a rempli son armoire à trophée. Champion de France en 2014, triple champion d'Europe 2013, 2014, 2015, champion olympique à 7 en 2016, Tuisova est une machine à gagner.

Pour son compatriote Joe Rokocoko, il est même plus que ça : " Je pense surtout qu’il a progressé sur les deux dernières années. Il sait quel impact il peut avoir et il regarde le ballon désormais. Il met constamment son équipe dans l’avancée, parce que pour le stopper, l’adversaire doit mobiliser deux, parfois trois joueurs minimum, et de ce fait, il crée de l’espace ailleurs sur le terrain. Il a grandi et a engrangé beaucoup de confiance en lui, notamment au contact de grands joueurs à Toulon. Ils l’ont conseillé et il a pu les observer tous les jours à l’entraînement. C’est l’idéal pour progresser. C’est vraiment une immense star. Il performe un peu plus semaine après semaine et il a des jambes incroyables… Je n’ai jamais vu ça ! (rires) " Avec Semi Radradra, il sera l'élément déterminant des Fidjiens face aux Bleus ce dimanche.

Les points forts de Teddy Thomas :

Quand Joe Rokocoko parle, nous préférons nous taire et le laisser nous abreuver de son expérience. Voici son avis sur le Racingman, qui lui a fait quelques misères à l'entraînement : "Quand il est lancé, c'est quasiment impossible de l'arrêter. Il peut facilement te mettre un ou deux mètres dans la vue au démarrage. Au-delà de sa faculté à accélérer, il arrive surtout à conserver cette vitesse de course sur une longue distance. Le meilleur exemple est avec l’équipe de France en Nouvelle-Zélande, je ne sais plus exactement quand c’était (en 2017 ndlr) mais il me semble que ça se jouait à l’Eden Park. Son interception m’a bluffé."

" Ce garçon a besoin d’espace pour jouer son meilleur rugby, et bien sûr de confiance également. Quand il a les deux, c’est vraiment un joueur très dangereux, estime l'ailier aux 68 sélections avec les Blacks. Il ajoute, je pense qu’il s’est amélioré en défense, notamment en apprenant aux côtés de Chris Masoe au Racing. Chris lui a donné des techniques précieuses. Il a aussi changé son attitude, notamment toute la partie mentale. Maintenant, il sait mieux quand est-ce qu’il faut qu’il revienne défendre etc, ça fait partie de l'expérience. Mais l’expérience, elle s’acquiert en jouant des matches, et Teddy n’en a pas joué tant que ça ces deux dernières années à cause de ses nombreuses blessures. Il va grandir en jouant tous les matches. Quand il est en confiance, c’est pratiquement impossible de l’arrêter. " Rien que ça.

Les points forts de Josua Tuisova :

Dans sa carrière « le Roks » a joué contre l'ailier du LOU, notamment lors de la finale du Top 14 en 2016, au Nou Camp. Même si ce n'est pas sur lui qu'il défendait dans ce match, mais sur Bryan Habana, de son propre aveu, son compatriote le bluffe au quotidien : " Il est explosif. C’est le genre de joueur que tu regardes faire des choses devant ta télé en te disant ‘Wow, mais comment il arrive à faire ça?’ ou ‘Aoutch ! Je n'aurais pas aimé le prendre de face’. C’est un autre type d'ailier, qui sait utiliser sa force du mieux possible. Avec Josua, c'est simple, ton équipe va toujours de l’avant. Même sur des ballons qui ne semblent pas bons, Josua les récupère et tape dans l'adversaire comme un numéro 7 ou 6. Je suis content d’avoir terminé ma carrière pour ne plus avoir à défendre sur ce genre de joueur ", plaisante-t-il. Dans son analyse du profil de Tuisova, "JR" n'oublie pas de préciser que si l'ancien Toulonnais est un joueur avant tout puissant et très athlétique, il n'en demeure pas moins véloce au possible. En bref, toutes les qualités requises pour un ailier de haut vol.

Josua Tuisova (Fidji) - mai 2016

Josua Tuisova (Fidji) - mai 2016Icon Sport

Et au final Joe, c'est qui le plus fort ?

Après un long échange, riche et passionnant, fut venu pour nous le moment de poser LA question qui fâche. Rodé à l'exercice, le All Black n'a pas souhaité désigner de favori parmi ces deux ailiers qu'il apprécie. Il répond alors : " Wow ! C'est une question très dure, car j’adore ces deux joueurs. Chacun a ses qualités, qu’il devra mettre au service de son équipe. Teddy va vite, Josua est très puissant, bien qu’il aille aussi assez vite. Dans tous les cas, il faudra que les défenses soient capables de plaquer au mieux chacun d’eux, sinon ça peut leur coûter cher. Je pense que l’équipe qui plaquera le mieux Teddy ou Josua aura ses chances de l’emporter. Moi en tout cas, je serai devant mon écran avec un bon café pour savourer ce duel. "

Joe Rokocoko (Racing) contre Lyon

Joe Rokocoko (Racing) contre LyonIcon Sport

Contenus sponsorisés