Icon Sport

"Se concentrer sur l'événement de Twickenham", souligne Galthié

"Se concentrer sur l'événement de Twickenham", souligne Galthié
Par AFP

Le 29/11/2020 à 12:00

AUTUMN NATIONS CUP - Le XV de France, très remanié mais qui a malgré tout surclassé l'Italie (36-5), doit avant tout "se concentrer sur l'événement de Twickenham" face à l'Angleterre, avant de penser aux points "à améliorer" a affirmé samedi son sélectionneur Fabien Galthié.

Qu'est-ce qui a marché ce soir ?

Ce qui a marché c'est la victoire tout d'abord. C'était l'objectif de la semaine après 20 minutes d'entraînement collectif mercredi matin et 21 minutes l'après-midi pour des joueurs qui ne se connaissaient pas. On marque 5 essais donc avec le bonus offensif et un écart de +31 contre l'Italie. Notre jeu au pied a été très positif. On a tapé 47 fois avec 86% de qualité. On retrouve aussi quelques-uns de nos circuits efficaces. Les points à améliorer pour la semaine prochaine (6 décembre), c'est surtout de se concentrer sur un événement très particulier: jouer face à une équipe-type d'Angleterre à Twickenham pour une finale. Il faut déjà se concentrer simplement sur l'événement et ne pas chercher à améliorer ce que l'on a fait.

Est-ce une fierté de gagner de gagner avec une équipe bis ?

C'est surtout des challenges d'arriver à constituer une équipe avec si peu de temps passé ensemble. C'est intéressant car cela nous oblige à travailler sur notre méthode, que ce soit sur la partie sensorielle ou sur la récupération. On essaie d'aller vite mais ça s'arrête là. Le mot fierté, ce n'est peut-être pas le bon mot. "

A quoi vous attendez-vous face à l'Angleterre ?

C'est une équipe qui a perdu un match cette année, contre nous (24-17), et avant cela face à l'Afrique du sud en finale de la Coupe du monde. Ca va être face à une équipe qui perd peu et bien sûr qui va jouer avec un son meilleur effectif et beaucoup d'expérience collective. C'est un match face à la meilleure équipe du monde peut-être en ce moment vu que l'Afrique du Sud ne joue pas.

Quel est votre objectif à moyen terme ?

Notre objectif, c'est de redevenir une nation majeure, gagner vite des matches et des titres. On a mis en place une feuille de route, toute une méthodologie qui demande beaucoup aux joueurs, qui demande beaucoup au staff aussi. Ce n'est pas facile par rapport à un calendrier et des institutions pas toujours en phase. Nous, on doit faire avec, s'adapter, avancer. Pour le moment on y arrive et on est satisfait.

Avez-vous envisagé de solliciter la Ligue et les clubs pour bénéficier de vos meilleurs joueurs ?

Non, les joueurs, quand ils basculent, il faut basculer totalement. Les Anglais sont ensemble depuis sept semaines. On a dit aux joueurs de l'équipe qu'il enchaîneraient. C'est trop difficile pour un joueur de se replonger dans une organisation. Le rugby international n'a rien à avoir avec le rugby de club, on ne peut pas leur demander à faire des aller-retour.

Contenus sponsorisés