Icon Sport

Bourgarit, Raka, Kolingar… Fabien Galthié explique ses choix pour défier l’Angleterre !

Bourgarit, Raka, Kolingar… Fabien Galthié explique ses choix pour défier l’Angleterre !

Le 04/12/2020 à 13:25Mis à jour Le 04/12/2020 à 13:58

AUTUMN NATIONS CUP - Opposé à l’Angleterre en finale de la Coupe d’Automne des Nations (dimanche, 15 heures), le XV de France se présentera avec six nouveaux joueurs par rapport à la dernière victoire contre l’Italie (36-5). Le sélectionneur décrypte son XV de départ qui tentera de décrocher un premier trophée.

Dimanche, à l’occasion de la finale de la Coupe d’Automne des Nations, le XV de France se présentera face à l’Angleterre avec six nouveaux joueurs par rapport à l'équipe ayant battu l'Italie le week-end dernier (36-5). Alors que les médias anglais, à l’image du Guardian, ont déploré que cette équipe de France soit "désespérément appauvrie", Fabien Galthié a présenté ce vendredi ces 23 Bleus qui tenteront de faire mentir la presse d’outre-Manche. En première ligne, le pilier du Racing 92 Hassane Kolingar (22 ans) honorera ainsi sa première cape sous le maillot frappé du Coq. "Il a une belle histoire qui l’a amené très vite à assumer une posture, à grandir, à devenir l’un des meilleurs piliers gauche du championnat de France", a souligné Fabien Galthié.

Autumn Nations Cup - Hassane Kolingar (France) face à l'Italie

Autumn Nations Cup - Hassane Kolingar (France) face à l'ItalieIcon Sport

"Pierre (Bourgarit) a toujours affiché un gros potentiel"

Le Racingman, champion du monde U20 en 2018, sera aligné aux côtés du pilier toulousain Dorian Aldegheri et du talonneur Pierre Bourgarit (23 ans, 2 sélections). "Avec la Rochelle, Pierre fait de bons matchs depuis le début de la saison. C’est un joueur qui a toujours affiché un gros potentiel depuis ses débuts. Il est capable d’être puissant, d’être technique, d’être dur, d’être endurant. Il mérite d’être dans le groupe France. La blessure de Teddy Baubigny lui a permis d’intégrer le groupe des 23. Et il est intéressant de le voir démarrer à Twickenham", a expliqué le sélectionneur tricolore.

Première pour Selevasio Tolofua

En troisième ligne, le Castrais Anthony Jelonch glisse sur le flanc, laissant le numéro 8 au Toulousain Selevasio Tolofua, excellent face à Agen le week-end dernier et familier du projet de jeu de Fabien Galthié. Cameron Woki, le patron de la touche, conserve également sa place. La deuxième-ligne formée par Kilian Geraci et Baptiste Pesenti, très forte face à l'Italie dans le domaine défensif, a été logiquement reconduite. Le deuxième-ligne de l’Aviron bayonnais Guillaume Ducat, remplaçant au coup d’envoi, devrait pour sa part connaître sa première sélection.

"On a considéré que Raka était prêt malgré le peu de matchs qu’il a eu à jouer"

Dans la ligne de trois-quarts, Jonathan Danty, un temps un certain en raison d’un coup au genou, aura l’occasion de confirmer sa bonne forme du moment. Le Parisien sera associé au Bordelais Yoram Moefana. Au fond du terrain, Brice Dulin et Gabin Villière, à leur aise face à l'Italie, débuteront à nouveau tandis que le trois-quarts aile de Clermont Alivereti Raka (3 essais en 4 sélections) signe son retour en Bleu après une dernière sélection lors de la Coupe du monde 2019 face aux Tonga (23-21).

Coupe du monde 2019 - Alivereti Raka (France)

Coupe du monde 2019 - Alivereti Raka (France)Icon Sport

"Il est venu pas mal de temps avec nous pendant le dernier Tournoi. Il est également revenu quand il était suspendu (suspension de 5 semaines le 14 octobre, ndlr). Franck Azema (manager de l’ASM Clermont Auvergne) a une la bonne idée de nous l’envoyer en tant que partenaire d’entraînement. Les entraînements du mercredi sont l’équivalent d’un match, ça va même plus vite que les matchs. On a considéré qu’il était prêt malgré le peu de matchs qu’il a eu à jouer. On est obligé de faire avec ce paramètre là. On en tient compte mais on tient également compte des entraînements et du temps vécu ensemble", a indiqué le sélectionneur des Bleus.

"Je vous assure, on sera prêt dimanche…"

La charnière, enfin, sera formée par le numéro 9 de Lyon Baptiste Couilloud et l’ouvreur de l’UBB Matthieu Jalibert. Comme le confiait un peu plus tôt dans la semaine Jalibert, ce XV de France avec 23,8 ans de moyenne d’âge (pour 4,5 sélections de moyenne) devra démontrer qu’il a le niveau face aux vice-champions du monde. "On a très peu pour préparer ces matchs-là. L’enjeu, c’est de mettre en place une organisation, une méthodologie qui permette d’exploiter au mieux le temps passer ensemble sur un plan analytique et sensoriel. On travaille beaucoup sur la stratégie", a précisé Fabien Galthié. Et de conclure : "Je vous assure, on sera prêt dimanche…"

Le XV de France face à l’Angleterre : Dulin - Raka, Moefana, Danty, Villiere - Jalibert, Couilloud (Cap.) - Jelonch, Tolofua, Woki - Pesenti, Geraci - Aldegheri, Bourgarit, Kolingar

Finisseurs : Mauvaka, Neti, Atonio, Ducat, Macalou, Bézy, Carbonel, Barassi

Contenus sponsorisés