Icon Sport

Couilloud, capitaine déjà expérimenté

Couilloud, capitaine déjà expérimenté
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 01/12/2020 à 12:43Mis à jour Le 01/12/2020 à 14:48

AUTUMN NATIONS CUP - Le demi de mêlée Baptiste Couilloud mènera le XV de France dimanche à Twickenham face à l'Angleterre. Malgré son jeune âge (23 ans), le Lyonnais qui fêtera sa première titularisation, connaît déjà bien ce rôle qu’il a endossé en club.

Première titularisation en bleu, premier capitanat pour Baptiste Couilloud. Alors qu’il n’a plus porté le maillot du XV de France depuis le Tournoi des 6 Nations 2018, le demi de mêlée lyonnais, 23 ans, devra donc guider cette jeune équipe lors de la finale de Coupe d’Automne des Nations ce dimanche à Twickenham face à l’Angleterre. Heureusement, ce pur produit de la formation lyonnaise a déjà une expérience solide comme capitaine puisque son manager Pierre Mignoni n’a pas hésité à lui offrir cette responsabilité au Lou dès la saison dernière alors qu’il n’avait que 22 ans, mais déjà trois saisons en Top 14 derrière lui.

Le joueur s’était confié sur ce nouveau rôle l’été dernier dans les colonnes de Midi Olympique : "C’est délicat, oui. Ce serait mentir de dire le contraire. C’est un rôle difficile à endosser quand on est si jeune. Malgré tout, un capitaine peut avoir 22 ans quand il est épaulé comme je le suis à Lyon. Je mêle le staff et les autres joueurs. Déjà, je ne suis pas le seul capitaine. Il y a Félix (Lambey) et Charlie Ngatai qui ont aussi ce rôle. Ils ont des profils très différents du mien. Félix joue devant, déjà, et aborde son rôle avec son caractère, là aussi très différent du mien. Charlie bénéfice d’une très forte expérience, ce qui nous apporte aussi un autre profil. Mon rôle est simplifié par leur présence. Malgré tout, ce rôle a été dur à endosser, au départ. Aujourd’hui, je me dis surtout que c’est très constructif, très formateur."

Top 14 - Baptiste Couilloud (Lyon)

Top 14 - Baptiste Couilloud (Lyon)Icon Sport

Il a ainsi pu appréhender le changement de statut qui va avec cette fonction qui n’est jamais anodine : "Cela m’a imposé de complètement changer ma façon de fonctionner, d’être moins focalisé sur ma personne et ma performance. Quand on passe capitaine, on cherche sans cesse à comprendre l’état de conscience de ses coéquipiers. On réfléchit au rôle de chacun dans le groupe. Je n’avais pas l’habitude de tellement me préoccuper des autres, de ceux qui m’entourent. Comment est-ce qu’untel se sent en ce moment ? Est-ce que tout va bien dans la vie d’un autre ? Dans quelle mesure sont-ils affectés par la rotation ou la hiérarchie à leur poste, titulaire ou remplaçant ? Je me suis mis à réfléchir à tout ça."

Baptiste Couilloud, qui se voit offrir une chance de bousculer la hiérarchie au poste de demi de mêlée en équipe de France puisqu'il est actuellement derrière Antoine Dupont et Baptiste Serin, sait que cette responsabilité ne lui permettra pas de se concentrer sur sa seule performance. Il a pu le mesurer en club : "Le statut de capitaine passe avant celui du joueur. C’est frustrant, parfois. On se limite individuellement parce qu’on fait passer le collectif avant soi. Mais concilier toutes les problématiques d’une équipe, dans sa globalité, c’est aussi très intéressant."

Et le demi de mêlée du Lou n’est pas du genre à minimiser son rôle de capitaine en raison de son jeune âge."Aussi jeune soit-on, il fallait prendre ses responsabilités et des décisions" confiait-il dans les colonnes de Midi Olympique avant la reprise de la saison. Il ne pouvait alors pas imaginer qu’il serait le capitaine, certes intérimaire, des Bleus quelques mois plus tard.

Contenus sponsorisés