Icon Sport

10/10 pour Dupont, la menace Ntamack, des changements qui font débat : la revue de presse galloise

10/10 pour Dupont, la menace Ntamack, des changements qui font débat : la revue de presse galloise
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 11/03/2022 à 15:30Mis à jour Le 11/03/2022 à 15:37

TOURNOI DES 6 NATIONS 2022 - Petit tour des articles de la presse galloise avant le choc de ce vendredi entre le XV du Poireau et le XV de France. Si les Britanniques reconnaissent la supériorité française, ils entrevoient quelques lueurs d'espoirs.

"Allez les Rouges !" Ce vendredi, la Une du Western Mail qui s'affiche dans les rues de Cardiff, avec Dan Biggar et Romain Ntamack en photos, lance le match avec un emprunt à la langue française. Toute la principauté espère un exploit de la part des tenants du titre face à "la meilleure équipe du monde", comme l'a asséné Wayne Pivac. "On se moque de stopper la série de victoires françaises ou de savoir si ce seront nous qui les priverons de faire le grand chelem. Tout ce que nous voulons, c'est finir cette compétition sur une note positive", affirme Dan Biggar.

Dan Biggar (pays de Galles) qui dégage le ballon.

Dan Biggar (pays de Galles) qui dégage le ballon.Rugbyrama

Opposé à des Bleus invaincus cette saison, le XV du Poireau nouvelle génération se cherche une victoire référence, lui qui doit gérer les absences sur blessure et une période de transition. Seulement onze des vingt-trois joueurs ayant frôlé le grand chelem l'an dernier à Paris seront ainsi présents au Principality Stadium. Gwyn Jones, chroniqueur du Western Mail, trouve des raisons d'y croire avec les retours de Josh Navidi et Jonathan Davies ou encore le choix audacieux de titulariser Gareth Thomas en numéro 1 : "J'aime les changements de Pivac. Cette équipe du pays de Galles me paraît plus menaçante."

La rédaction spécialisée s'est prêtée au jeu du face-à-face poste par poste - chaque joueur étant noté sur 10 - et l'avantage va nettement à la France avec 127 points à 118. A noter qu'Antoine Dupont a été crédité d'un 10/10, suivi de près par Grégory Alldritt, Gaël Fickou et Taulupe Faletau (9/10). La presse galloise du jour propose également un portrait de Shaun Edwards vu par ses anciens protégés : Jamie Roberts y raconte les séances vidéo sans concession du technicien en public, Shane Williams revient sur les course-poursuite organisées à la fin des entraînement et Dan Biggar avoue avoir été effrayé par l'Anglais à maintes reprises. Mais, au-delà des anecdotes, tous se rejoignent sur un point : le spécialiste de la défense possède ce truc en plus que regrette le pays de Galles et dont peut se frotter les mains la France.

Nigel Owens surpris par Biggar

Pour le Western Mail, une des clés du match tient dans le rapport de forces entre les ouvreurs. Pour le chroniqueur Graham Price, ancien pilier international, la menace est identifiée : "Les Gallois vont devoir trouver un moyen de contenir Ntamack", écrit-il, tout en craignant que l'absence du flanker Taine Basham, délaissé par Wayne Pivac, puisse être préjudiciable en la matière. Le vis-à-vis de Ntamack Dan Biggar se voit, lui, réserver une pleine page par Nigel Owens. L'ancien arbitre y décrit "deux Dan Biggar différents" : en dehors des terrains, "vous ne pouvez pas rencontrer de meilleur mec", affirme l'ancien arbitre tandis que le joueur "est un compétiteur dans sa chair", avec ce que cela comporte de mauvais traits. "Mais je dois reconnaître que je suis impressionné par sa façon d'être capitaine", résume Nigel Owens.

XV de France - Romain Ntamack face aux All Blacks.

XV de France - Romain Ntamack face aux All Blacks.Icon Sport

Pour battre la France, les Gallois auront quoi qu'il arrive besoin de leur numéro 10 au sommet de son art. A défaut d'avoir un stade plein : "10 000 places pourraient être vides sur les 74 500, la faute à un coup d'envoi à 8 heures". Mis à part ça, tout est prêt pour un grand duel.

Contenus sponsorisés