Icon Sport

Un doublé pour Capuozzo

Un doublé pour Capuozzo
Par Rugbyrama

Le 12/03/2022 à 18:11

TOURNOI DES 6 NATIONS 2022 - L’Ecosse a battu l'Italie à Rome (33-22), mais le jeune Franco-Italien Ange Capuozzo s'est signalé par un doublé pour sa première sélection.

L’Ecosse a battu l’Italie 33- 22 à Rome samedi. L’Italie a donc perdu pour la trente-sixième fois de suite dans le Tournoi, mais le match restera inoubliable pour Ange Capuozzo. Le jeune Franco-Italien formé à Grenoble a fêté sa première sélection par un doublé. Après être entré en jeu à la 46ème minute à la place de Pierre Bruno, il s’est positionné à l’arrière et a marqué deux essais sur l’aile droite pour finir des séquences offensives transalpines, embrassé comme du bon pain par ses coéquipiers. Il a un peu souffert en défense sur les premiers contacts, mais il a incontestablement apporté de la vivacité et de la vitesse à cette formation italienne trop souvent empruntée et prévisible.

6 Nations - Ange Capuozzo (Italie) a marqué un doublé face à l'Écosse

6 Nations - Ange Capuozzo (Italie) a marqué un doublé face à l'ÉcosseIcon Sport

On rapelle qu’Ange Capuozzo n’a encore jamais joué en Top 14, il n’a évolué qu’en Pro D2 sous le maillot de Grenoble (46 matchs), il y a marqué des essais spectaculaires et fut meilleur marqueur du championnat la saison passée. Il est depuis longtemps dans les tuyaux de la fédération italienne puisqu’il a porté le maillot de la Squadra dans les catégories de jeunes. Il a intégré le groupe élargi de l’équipe nationale l’automne dernier, mais le sélectionneur Kieran Crawley a attendu quatre mois avant de lui faire vraiment confiance. Il faut dire que le joueur apparaît si frêle (il pèse moins de 75 kilos) qu’on peut toujours nourrir des doutes sur sa capacité à franchir le dernier cap.

Mais les 34 minutes qu’il a proposé à Rome laisse entrevoir une jolie carrière sous le maillot transalpin. En plus, il a signé à Toulouse pour la saison prochaine. On peut penser que ce choix de carrière va tirer ses performances vers le haut, même si la concurrence sera rude dans la ville rose. Mais il s’y habituera sûrement à la victoire. On devrait donc revoir Ange Capuozzo très vite sur le circuit international, même si son avènement ne suffira pas à lui seul à faire de l’Italie une nation majeure. Car samedi, la Squadra a souffert, elle a encaissé quatre essais des mains des Ecossais entreprenants autour de Stuart Hogg, Finn Russel, Ali Price. Mais c’est vrai, l’Italie n’a pas été ridicule, elle a marqué trois fois, elle a construit de jolies séquences.

Contenus sponsorisés