Icon Sport

Essai d'Itoje : autopsie d'une décision qui change tout

Essai d'Itoje : autopsie d'une décision qui change tout
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 13/03/2021 à 21:28Mis à jour Le 13/03/2021 à 23:17

TOURNOI DES 6 NATIONS - Les Bleus ne feront donc pas le Grand Chelem en 2021. Usés et battus de peu à Twickenham (23-20) ils ont fini par rompre sous les coups de boutoir anglais et une réalisation d'Itoje, en force, au ras d'un ruck en fin de match. Un essai litigieux et qui mit du temps à être accordé par l'arbitre, Mr. Brace, après arbitrage vidéo. Retour sur cette décision.

Mr. Brace, déjà sous le feu des critiques lors du dernier Angleterre-France, en finale de la Coupe d'automne des nations, se serait bien passé d'avoir à arbitrer une telle situation.76e minute de jeu, ce samedi : la France mène toujours de quatre points (20-16) mais montre de sérieux signes de fatigue et souffre de plus en plus aux impacts, depuis l'heure de jeu.

Sur une pénaltouche suivie d'un ballon porté productif et deux pick n' go, le deuxième ligne anglais Maro Itoje relève un ballon sans attendre que la défense française se replace. Sur l'impact, il emporte Cameron Woki puis Teddy Thomas et s'écroule, ballon en avant, dans l'en-but.

L'essai d'Itoje

L'essai d'ItojeGetty Images

A-t-il aplati ? Très bien placé, à seulement quelques centimètres de l'action, Mr Brace émet immédiatement un doute : une main française pourrait s'être glissée entre le ballon et la pelouse. La suite se passera à la vidéo.

" Pour moi, il n'y a pas essai. J'attends ta confirmation"

En s'adressant à son assistante vidéo Joy Neville, Andrew Brace fait part de sa décision terrain : "Pour moi, il n'y a pas essai : le ballon est maintenu en l'air. Peux-tu me confirmer cela ?" Sur la première image, on voit d'abord Itoje s'écrouler dans l'en-but, la pointe du ballon bien effectivement toucher le sol. Avant que la main de Cameron Woki ne se glisse.

Ce que note d'ailleurs Dimitri Yachivli, aux commentaires pour France Télévisions : la main vient "dans un second temps. Dans un premier temps, il semble bien que le ballon ait touché le sol. Il faudra le revoir." Le réalisateur montre alors Itoje en fin d'action, se débattre pour essayer d'aplatir alors que la main de Woki s'est déjà glissée. "Ce n'est pas là. C'est avant que ça se joue" poursuit Yachvili. "Mais ce n'est pas clair. Non, ce n'est pas clair.

Sur le terrain, Andrew Brace répète à son assistante vidéo : "Ma décision terrain, c'est qu'il n'y a pas essai. J'attends ta confirmation." Mathieu Lartot ne prend alors qu'une traduction parcellaire de cet échange et annonce : "On va rester sur la décision terrain : pas d'essai pour l'Angleterre." Dans le même temps, Joy Neville prend pourtant la parole : "Andy, j'ai une décision à te communiquer : tu peux accorder l'essai. Le ballon touche bien le sol."

Pour quelques millimètres

Après 1 minute et 50 secondes d'arbitrage vidéo, l'arbitre Mr Brace accorde l'essai. Une décision lourde de conséquences, puisqu'elle propulse les Bleus vers une défaite qu'ils repoussaient jusqu'ici tant bien que mal. C'est ici un cas d'école : une image semble effectivement montrer un toucher en-but mais l'ensemble est furtif, confus, avec des joueurs placés devant les angles de caméra et un ballon pas toujours visible.

Pourtant, au regard des images à disposition, il semble bien que la décision prise d'accorder cet essai fut la bonne. Pour quelques millimètres. Ce qui sépare une victoire d'une défaite à Twickenham, en somme, au bout d'un match superbe d'engagement et du meilleur niveau international. Rageant. Mais certainement pas volé.

6 Nations - Cameron Woki, Cyril Cazeau (XV de France)

6 Nations - Cameron Woki, Cyril Cazeau (XV de France)Icon Sport

Contenus sponsorisés