• 6 Nations - Itoje, George, May (Angleterre)
    6 Nations - Itoje, George, May (Angleterre)
  • Marcus Smith
    Marcus Smith

Effectif, objectif, joueur à suivre... Présentation de l'Angleterre avant le Tournoi 2022

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOURNOI DES 6 NATIONS 2022 - L'Angleterre veut redevenir la nation forte du Tournoi. Vainqueurs en 2020 et avant-derniers en 2021, les Anglais sont irréguliers dans la performance. Les ambitions, les joueurs à suivre, ou encore le programme, voici la présentation de l'Angleterre, à quelques jours seulement de leur entrée en lice à Murrayfield contre l'Ecosse, samedi.

Effectif : du solide malgré des absences de taille

Malgré ses habitudes et sa réputation de sélectionneur peu adepte de l'ouverture de son groupe, le sélectionneur anglais Eddie Jones a apporté du sang frais au sein des 36 joueurs qui préparent actuellement le Tournoi. Parmi les probables futurs capés, on retrouve le troisième ligne des Wasps Alfie Barbeary, le deuxième ligne de Leicester Ollie Chessum, l’ouvreur de Bath Orlando Bailey, l’arrière de Northampton Tommy Freeman, l’ailier des London Irish Ollie Hassell-Collins ainsi que le centre des Harlequins Luke Northmore. Sinon, mis à part les blessures du capitaine Owen Farrell, du centre Tuilagi et la non sélection des frères Vunipola, c'est du classique avec les cadres Maro Itoje, Jamie Goerge, Tom Curry ou encore Ben Youngs.

Le groupe complet:

Avants : Alfie Barbeary (Wasps, sans sélection) Jamie Blamire (Newcastle Falcons, 5 sélections) Ollie Chessum, Leicester Tigers, sans sélection) Luke Cowan-Dickie (Exeter Chiefs, 31 sélections) Tom Curry (Sale Sharks, 36 sélections) Alex Dombrandt (Harlequins, 4 sélections) Charlie Ewels (Bath Rugby, 26 sélections) Ellis Genge (Leicester Tigers, 31 sélections) Jamie George (Saracens, 61 sélections) Joe Heyes (Leicester Tigers, 2 sélections) Jonny Hill (Exeter Chiefs, 12 sélections) Maro Itoje (Saracens, 51 sélections) Courtney Lawes (Northampton Saints, 90 sélections) Lewis Ludlam (Northampton Saints, 10 sélections) Joe Marler (Harlequins, 74 sélections) Bevan Rodd (Sale Sharks, 2 sélections) Sam Simmonds (Exeter Chiefs, 9 sélections) Kyle Sinckler (Bristol Bears, 47 sélections) Will Stuart (Bath Rugby, 15 sélections).

Trois-quarts : Mark Atkinson (Gloucester Rugby, 1 sélection ) Orlando Bailey (Bath Rugby, sans sélection) Elliot Daly (Saracens, 52 sélections) George Ford (Tigres de Leicester, 77 sélections) George Furbank (Northampton Saints, 5 sélections) Ollie Hassell-Collins (London Irish, sans sélection) Louis Lynagh (Harlequins, sans sélection) Max Malins (Saracens, 10 sélections) Joe Marchant (Harlequins, 7 sélections) Luke Northmore (Harlequins, sans sélection) Jack Nowell (Exeter Chiefs, 34 sélections) Raffi Quirke (Sale Sharks, 2 sélections) Adam Radwan (Newcastle Falcons, 2 sélections) Harry Randall (Bristol Bears, 2 sélections) Henry Slade (Exeter Chiefs, 43 sélections) Marcus Smith (Harlequins, 5 sélections) Freddie Steward (Tigres de Leicester, 5 sélections) Ben Youngs (Tigres de Leicester, 112 sélections).

Owen Farrell est blessé et ne sera pas rétabli avant la fin de la compétition.https://t.co/Rx3HhZAsCY

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 26, 2022

Objectif : la gagne

On connaît l'appétit anglais. Cette année encore, l'objectif clairement annoncé et assumé sera la victoire finale. Et on peut faire confiance au flegme britannique pour se donner les moyens de ses ambitions. Mais objectivement, les conditions ne sont pas forcément idéales pour que les hommes d'Eddie Jones réalisent un grand Tournoi, à cinq jours du premier déplacement périlleux en Ecosse. Le XV de la Rose serait donc bien inspiré de ne pas hypothéquer dès le premier match ses chances de Grand Chelem, face à des joueurs écossais forcément surmotivés à domicile.

L'Angleterre se retrouve aussi fragilisée par les forfaits de plusieurs cadres. Premièrement, son capitaine Owen Farrell (94 sélections) est forfait pour le Tournoi entier à cause d'une blessure à la cheville et dont il devait être opéré. Ensuite, il y a le surpuissant Manu Tuilagi, absent du premier rassemblement, jugé encore un peu juste après une blessure. Mais le concernant, il devrait être de retour dans le squad anglais pour le reste du Tournoi. Après une piètre 5e place la saison dernière, les coéquipiers de Maro Itoje, probablement propulsé capitaine en l'absence de Farrell, auront à coeur de se rattraper, mais avec trois déplacements en Ecosse, en Italie et en France pour clôturer, la tâche sera ardue.

Les joueurs à suivre : le phénomène Marcus Smith

En l'absence du demi d'ouverture Owen Farrell, et de par ses récentes performances en Premiership avec les Harlequins, tous les regards seront braqués sur la pépite Marcus Smith (22 ans, 5 sélections). En huit titularisations cette saison avec le club de Londres, Smith a déjà inscrit la bagatelle de 104 points. Il aura la lourde tâche de mener l'attaque anglaise avec brio, et faire oublier l'absence du maître à jouer Farrell. Il faudra aussi garder un oeil sur Alfie Barbeary. Le troisième ligne des Wasps a explosé aux yeux du grand public lors de la rencontre de Champions Cup face au Stade toulousain. Il pourrait lui aussi être une des révélations outre-Manche.

Marcus Smith
Marcus Smith

Parmi les cadres, Ben Youngs (112 sélections) devrait devenir pendant le Tournoi l'Anglais le plus capé devant Jason Leonard (114 sélections). Aux côtés des "anciens" Maro Itoje, Jamie George, Kyle Sinckler, Jack Nowell et consorts.