Icon Sport

Quel capitaine pour les Bleus face à l'Ecosse ?

Quel capitaine pour les Bleus face à l'Ecosse ?

Hier à 15:01Mis à jour Hier à 15:07

XV DE FRANCE - En l'absence de Charles Ollivon, un nouveau capitaine devra être nommé pour la venue - toujours d'actualité - de l'Ecose au Stade de France, ce dimanche. Alors, qui pourrait être l'élu du staff ? Baptiste Serin et Grégory Alldritt paraissent être les plus légitimes. Mais ils ne sont pas les seuls. Explication.

Au beau milieu de tout le remue-ménage provoqué par le foyer de Covid-19 au sein du XV de France, on trouve cette question, parmi d'autres : qui sera le capitaine des Bleus, dimanche, face à l'Ecosse ? Sans Charles Ollivon, forfait depuis l'annonce de sa contamination, lundi, la sélection tricolore doit se trouver un nouveau meneur de troupes. Parmi les joueurs encore disponibles, quatre se posent en candidats crédibles.

Serin, le plus évident

Quand la question de la succession de Charles Ollivon s'était déjà posée lors de la Coupe d'automne des Nations, avant la venue de l'Italie, Baptiste Serin (26 ans, 40 sélections) avait été promu capitaine d'un XV de France très expérimental et rajeuni. Un choix "logique" aux yeux du manager Raphaël Ibanez : "On a estimé que son expérience et son leadership dans le cadre de vie pouvaient aider les nouveaux et les jeunes joueurs engagés cette semaine pour préparer le match face à l'Italie." A ce moment-là, tous les cadres de la sélection avaient laissé leur place, convention FFR-LNR oblige. S'ils seront en partie présents dimanche, le demi de mêlée reste une option plausible. Car il avait mené à bien sa mission en novembre. Et car, en son absence, le staff avait confié le "brassard" à un autre demi de mêlée, Baptiste Couilloud, pour la finale à Twickenham. De par son poste, son expérience et son vécu de capitaine à l'UBB et occasionnellement à Toulon, Baptiste Serin a des atouts à faire valoir en la matière.

Alldritt, le plus installé

Il est le seul membre de la colonne vertébrale préférentielle du XV de France à être encore opérationnel pour dimanche. Sans Marchand, Dupont, Ntamack ni Dulin, Grégory Alldritt (23 ans, 20 sélections) se pose en taulier. L'importance de son poste et la régularité de ses performances – il avait été élu à trois reprises hommes de match lors du Tournoi 2020 et a encore été très à son avantage à Dublin - le rendent légitimes. Au sein du leader du championnat, La Rochelle, il assume régulièrement et avec aplomb cette responsabilité. Ce serait une marque de confiance supplémentaire de la part de l'encadrement pour ce jeune cadre attendu comme un des hommes forts de la décennie côté tricolore.

Fickou ou Le Roux, au nom de l'expérience...

Du haut de ses 60 sélections, Gaël Fickou (26 ans) n'est, rien que par les chiffres, un possible capitaine de substitution. Le centre, présent depuis 2013, possède le vécu le plus important de tout le groupe France. Il s'est déjà vu confier la mission de patron de la défense et de grand-frère officieux des lignes arrière. De là à voir le Parisien prendre temporairement la succession de Charles Ollivon ? Ca reste à voir. Bernard Le Roux, le doyen du groupe avec ses trente-et-un printemps, est une autre option envisagable sur le papier. De par son âge mais aussi de par son engagement irréprochable au service du XV de France.

Contenus sponsorisés