Getty Images

Capuozzo, Darge, Moefana... Les révélations du Tournoi !

Capuozzo, Darge, Moefana... Les révélations du Tournoi !

Le 22/03/2022 à 10:18Mis à jour Le 22/03/2022 à 10:38

TOURNOI DES 6 NATIONS 2022 - Tous les ans, le Tournoi nous permet de découvrir certaines pépites qui vont marquer le rugby de demain. Cette cuvée 2022 n’a pas dérogé à la règle. Entre autres, des joueurs comme Rory Darge ou Ange Capuozzo ont explosé tandis que Freddie Steward et Yoram Moefana confirment tous les espoirs placés en eux. Voici les révélations de la compétition !

Rory Darge (22 ans) - Troisième ligne de l’Écosse

Les observateurs d’outre-Manche avaient prévenu avant le début de la compétition. Le XV du Chardon possède une pépite au poste de troisième ligne prénommée Rory Darge. Le joueur des Warriors de Glasgow a attendu le duel face aux Bleus pour exploser aux yeux du monde du ballon ovale. Titulaire à la suite du forfait d’Hamish Watson, son mentor, Darge a tout explosé face aux Français malgré la lourde défaite des siens. Une prestation de haut vol qui lui a permis de conserver sa place dans le quinze pour les deux dernières journées.

Au final, ce sont 43 plaquages, 8 défenseurs battus et 1 essai pour l’Écossais en un peu plus de trois matchs disputés ! On demande déjà à revoir…

Rory Darge - Écosse

Rory Darge - ÉcosseIcon Sport

Ange Capuozzo (22 ans) - Arrière de l’Italie

Les superlatifs commencent à manquer pour décrire les performances de l’arrière polyvalent de Grenoble. Ses plus fervents supporters auront attendu la quatrième journée et un duel contre l’Écosse pour enfin voir Ange Capuozzo fouler la pelouse du Stadio Olimpico. Un doublé plus tard, il était titulaire d’entrée au pays de Galles. Un match à Cardiff qui a pleinement lancé la carrière international du petit prodige isérois. À deux minutes du terme, il est sorti de sa boîte pour réaliser un exploit personnel qui restera dans les annales.

En deux sélections, Ange Capuozzo se présente déjà comme l’avenir du rugby transalpin. Il incarne l’avenir tout en marquant le présent.

Yoram Moefana (21 ans) - Centre-ailier du XV de France

Le centre ou ailier bordelais rentre clairement dans la catégorie des joueurs qui auront profité de ce Tournoi pour se faire un nom. C’est simple, en trois titularisations, Yoram Moefana aura connu trois numéros. Une fois aligné au centre, il l’a ensuite été sur les deux ailes, après les forfaits de Penaud et Villière. Quoi qu’il en soit, il n’aura jamais déçu sous la tunique bleue, marquant même un essai en Écosse. Au total, le joyau de l’UBB aura tout de même gagné 188 mètres ballon en main, en trois titularisations et une entrée en jeu fracassante face à l’Italie en ouverture.

Seule ombre au tableau, sa blessure au genou qui l’a privé du dernier match face à l’Angleterre et qui pourrait surtout le priver de plusieurs semaines de compétition.

Tournoi des 6 Nations 2022 - Yoram Moefana (XV de France)

Tournoi des 6 Nations 2022 - Yoram Moefana (XV de France)Icon Sport

Mack Hansen (23 ans) - Ailier de l’Irlande

On va être honnête, avant le début de ce Tournoi 2022, peu de monde connaissait Mack Hansen, et c’est bien la définition d’une révélation ! Le joueur du Connacht, né en Australie, est quelque peu arrivé sur la pointe des pieds au cœur de l’effectif du XV du Trèfle. Lancé dans le grand bain dès la première journée face au pays de Galles, il a épaté son monde pour être élu homme du match dès sa première sélection ! Cet ailier de grande taille (1m88) a également fait parler de lui après sa rencontre face au XV de France. Après un coup de pied de renvoi de son demi d’ouverture, Mack Hansen récupère le ballon de manière exceptionnelle pour terminer dans l’en-but. Une réalisation qui a fait le tour du monde. Hansen a gagné des points et on ne devrait pas tarder à la revoir sous le maillot vert.

Mack Hansen - Irlande

Mack Hansen - IrlandeIcon Sport

Freddie Steward (21 ans) - Arrière de l’Angleterre

Les Anglais n’ont pas réussi leur Tournoi, c’est une certitude. Mais tout n’est pas à jeter dans les rangs du XV de la Rose. Au-delà de Marcus Smith, qui continue de faire son trou à l’ouverture, l’arrière Freddie Steward a confirmé toutes les qualités qu’il avait déjà démontrées en novembre. Le joueur des Tigers de Leicester a disputé l'intégralité des minutes de la compétition, pour un total de 400. Steward est aujourd’hui un des hommes de base du plan de jeu d’Eddie Jones. Malgré la défaite à Paris, son replacement à l’aile face aux Bleus a été une franche réussite, notamment pour sa capacité à récupérer la gonfle sous les chandelles.

Avec Marcus Smith, il semblerait que les Anglais se soient trouvés un numéro dix pour les années à venir, avec Freddie Teward, le numéro quinze ne devrait pas trop mal se porter non plus…

Freddie Steward - Angleterre

Freddie Steward - AngleterreIcon Sport

Contenus sponsorisés