Icon Sport

Zebo : "Le débat autour du plaquage de Teddy Thomas est ridicule..."

Zebo : "Le débat autour du plaquage de Teddy Thomas est ridicule..."
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 09/02/2021 à 14:55Mis à jour Le 09/02/2021 à 15:06

TOURNOI DES 6 NATIONS 2021 - L'arrière du Racing Simon Zebo (30 ans) compte 35 sélections en équipe d'Irlande et espère encore disputer le Mondial en France, en 2023. Pour nous, il se projette aujourd'hui sur le choc de ce week-end et expose un argumentaire intéressant, quant aux aptitudes défensives de Teddy Thomas...

Les Bleus n'ont plus gagné à Dublin depuis dix ans. En sont-ils capables, cette année ?

Oui, ils peuvent le faire. Même si les Irlandais seront très revanchards après leur défaite au pays de Galles, le XV de France est actuellement l'une des meilleures équipes du continent et sera, à mon sens, bien aidé par la configuration à huis-clos. Vous savez à quel point les supporters irlandais sont fantastiques et savent faire de l'Aviva un endroit incroyablement bruyant. Ils vont manquer à mes compatriotes...

Quelle serait la clé pour battre l'Irlande ?

Les Français devront utiliser leur flair et exploiter les extérieurs. Si Gaël Fickou et Teddy Thomas ont quelques ballons au large, ils vont stresser le triangle du fond irlandais. Car si la France utilise beaucoup le jeu au pied, elle garde au fond d'elle une attirance évidente pour le jeu.

Vous connaissez très bien Johnny Sexton : est-il toujours, à 35 ans, un grand joueur ?

Oui. Il est encore l'un des meilleurs ouvreurs de la planète. Johnny, c'est un leader incroyable et un vrai stratège. J'ai rarement vu un mec aussi intelligent, sur un terrain de rugby. […] Il n'existe aucun autre ouvreur jouant si près de la ligne d'avantage, une attitude le rendant très dangereux pour les défenses adverses, qui tentent toujours de l'isoler, le cibler. […] Johnny, il a été élu meilleur joueur du monde en 2018. Il doit bien lui rester encore quelque chose, deux ans plus tard...

Ne joue-t-il pas, néanmoins, avec sa santé ?

Je ne sais pas à quel point sa dernière blessure était sérieuse. Contre Galles, il a reçu un coup à la tête ; ce n'était pas le premier choc mais le staff médical de l'équipe d'Irlande est juste parfait. Si Johnny (Sexton) est prêt à jouer, les docs s'assureront qu'ils l'est vraiment. Ils ne prendront le moindre risque.

Quelles sont les nouveaux visages de l'équipe irlandaise?

Craig Casey, le demi de mêlée du Munster, est un super joueur. Will Connors, le flanker du Leinster, a également un énorme potentiel. L'arrière Hugo Keenan, lui-aussi du Leinster, fera également parler de lui, un jour.

Vous êtes très proche de Teddy Thomas, au Racing. Qu'avez-vous pensé de sa performance face à l'Italie ?

L'Italie n'est pas la meilleure équipe du Tournoi mais Teddy a fait du très bon boulot, à Rome. Il a des appuis assez dingues, une vitesse incroyable, ce qui lui permet de marquer des essais très facilement.

Ses opposants disent qu'il n'est pas un grand défenseur...

Ce sont des conneries... Vous savez, je ne connais aucun ailier dans le monde reconnu comme étant un gros plaqueur. Et puis...

Quoi ?

Mettez le plus gros plaqueur du championnat face à Teddy Thomas, en un contre un : Teddy le battra neuf fois sur dix.

On vous suit...

Quand vous défendez sur les extérieurs, vous ne le faîtes pas contre un pilier ou un deuxième-ligne, qui courent droit sur vous. Vous défendez contre les mecs ayant les meilleurs appuis, la plus grosse pointe de vitesse de la planète. Et puis, si les ailiers ne rataient pas parfois leurs plaquages, il n'y aurait pas d'essai. Ce serait un peu ennuyeux, non ?

C'est un argument...

Moi, j'ai vu les plus grands défenseurs de la planète avoir l'air d'idiots contre Doug Howlett ou Bryan Habana. Or, Teddy n'a pas grand chose à leur envoer balle en mains et n'est pas moins bon qu'eux, en défense. Franchement, le débat entourant sa technique de plaquage est ridicule.

Vous manquera-t-il, la saison prochaine ?

Oui ! Teddy Thomas est très différent de moi, qui ai trois enfants et une vie de famille plutôt tranquille. Mais notre connexion est très forte. Au-delà d'être l'un des meilleurs ailiers du monde, Teddy est un vrai mec bien.

Vous êtes vous-aussi en fin de contrat. Allez-vous renter en Irlande ou rester au Racing ?

Je suis tout proche d'avoir pris une décision. Les deux options ont un bon côté : j'aime ma vie à Paris, j'aimerais aider le Racing à gagner la Champions Cup mais l'idée de rejouer un jour au Munster et disputer la Coupe du monde est également très séduisante. Je pense que je trancherai tout ça la semaine prochaine.

Contenus sponsorisés