Icon Sport

Mamukashvili : "La Géorgie sera prête pour les 6 Nations d’ici deux ans"

Mamukashvili : "La Géorgie sera prête pour les 6 Nations d’ici deux ans"

Le 26/11/2020 à 14:21Mis à jour Le 26/11/2020 à 14:22

TOURNOI DES 6 NATIONS - Le talonneur vétéran de la Géorgie Shalva Mamukashvili, actuellement engagé avec les Tigres de Leicester a déclaré dans un entretien à l’AFP : "Je pense que la Géorgie sera prête à rivaliser avec les puissances du rugby européen dans les Six Nations dans seulement deux ans."

Selon, lui, l’intégration de son pays, la Géorgie, à la Coupe d’automne des nations va lui permettre de faire de réels progrès en lui offrant une série de rencontres face à des nations majeures. Jusqu’ici coincée dans le tournoi B européen qu’elle domine largement depuis quelques années, la Géorgie espère continuer sur une dynamique de progression entrevue lors de la dernière Coupe du monde au Japon en 2019. Elle avait terminé celle-ci à la quatrième place d’une poule relevée ou le pays de Galles, l’Australie et les Fidji se disputaient les premières places. Au bilan, trois défaites, face à ces trois nations, dont une, pas si moche face à l’Australie sur le score de 27 à 8, pour une victoire face à l’Uruguay 33 à 7. Une équipe d’Uruguay qui avait créé quelques jours avant une des sensations de ce Mondial en s’imposant face aux décevants fidjiens 30 à 27.

L’équipe entraînée par Levan Maisashvili disputera dimanche son dernier match contre l’Irlande et n’a certes pas encore inscrit le moindre point, très handicapée qu’elle fut par la pandémie de coronavirus et l’incapacité de la majorité de ses joueurs de se préparer convenablement, mais le talonneur géorgien est bien placé pour savoir que c’est au contact des équipes plus huppées que l’on progresse, lui qui fut le premier joueur géorgien à évoluer dans le Premiership anglais en 2014 avec les Sale Sharks et passé par Toulon ou encore Montpellier. Il espère surtout que son pays pourra à l’avenir enchaîner ce genre de rencontres "La Géorgie doit régulièrement jouer ces matchs avec des équipes de premier rang. Les jeunes joueurs grandiront énormément s'ils le font… Si vous ne jouez qu'une fois par an, le développement est trop difficile… Je pense que les résultats seront meilleurs si nous jouons plus de matchs contre eux pour que, dans quelques années, nous soyons prêts à participer aux Six Nations." Agé de 30 ans, Shalva Mamukashvili se fixe comme objectif personnel de disputer la Coupe du monde en France 2023.

Contenus sponsorisés