Midi Olympique

Les notes : Alldritt homme du match, Baille en grande forme

Les notes : Alldritt homme du match, Baille en grande forme

Le 09/02/2020 à 18:28Mis à jour Le 09/02/2020 à 20:59

TOURNOI DES 6 NATIONS 2020 - Les Bleus ont remporté un deuxième succès consécutif dans le Tournoi, cette fois avec le bonus offensif. Désormais premier de la compétition, la ligne d'arrièredu XV de France n'a pas fait de grandes envolées tandis que Cyril Baille et Gégory Alldritt ont crevé l'écran. Voici les notes des acteurs de la rencontre.

Anthony Bouthier 5,5/10

Toujours aussi sobre et juste dans ses interventions, il a toutefois commis quelques approximations comme cette réception ratée en milieu de deuxième mi-temps. Pour autant, le Montpelliérain poursuit son apprentissage du très haut niveau avec succès. Et il a réussite avec lui, ce qui est non négligeable, comme l’a symbolisé son coup de pied trop long mais arrêté par le poteau (51e).

Teddy Thomas 4/10

Comme d’habitude, le feu follet a alterné le meilleur et le pire. Finisseur hors pair, il s’est offert un essai en bout de ligne (7e) et a tenté de favoriser quelques brèches grâce à sa vitesse de course. Mais sa relance ratée (21e) a entraîné le premier essai italien et ses errances défensives, dont ses cinq plaquages loupés (sur huit), pèsent lourd aussi dans la balance.

Arthur Vincent 5,5/10

Son efficacité sur le plan défensif est à souligner (10/10 aux plaquages). Elle fut d'ailleurs précieuse pour protéger l’axe du terrain. Pour le reste, et pour sa première titularisation sur la scène internationale, le double champion du monde moins de 20 ans a dû se contenter de miettes en attaque mais a su assurer l’essentiel en créant des points de fixation. Il mérite assurément d’être revu.

Gaël Fickou 5/10

Comme face aux Anglais, le capitaine de défense a surtout brillé dans ce secteur en offrant notamment quelques tampons intéressants. Car, offensivement et si sa force de pénétration a semé des dégâts dans la muraille adverse, il a quand même « coffré » trop de ballons intéressants et ainsi gâché des surnombres français sur l’extérieur.

Vincent Rattez 5,5/10

Un match sans faute pour le Rochelais. Mais également frustrant par instants, tant l'ailier a eu peu de bonnes munitions à se mettre sous la dent. N’empêche, il a eu le mérite de toujours se proposer aux quatre coins du terrain et d'amener son gaz. L’énorme point noir, c’est sa blessure en fin de match qui l'a obligé à sortir et qui semble malheureusement sérieuse. La suite du Tournoi est peut-être compromise pour lui.

Romain Ntamack 6/10

Il a connu du chaud et du froid. Il a plutôt bien occupé, permattant à ses partenaires de soufflet quelquefois, et offert un essai d'une merveille de passe au pied à Thomas (7e). Il en a aussi inscrit un sur une magnifique inspiration personnelle (58e) en prenant l'intervalle devant lui et en plaçant une grosse accélération. En revanche, à son débit, il a totalisé quatre échecs face aux poteaux, a raté une relance en première mi-temps (28e) qui a accouché de trois points italiens et a mal assuré une réception avant de sortir, remplacé par Matthieu Jalibert (70e). Fringant et incisif, ce dernier a montré qu’il fallait compter sur lui.

Antoine Dupont 7/10

Ses incroyables qualités individuelles le rendent indispensables. Auteur d’une superbe percée au départ de l’essai d’Ollivon et d’une passe sautée d’école sur celui d’Alldritt, il fut un danger permanent autour des rucks et a aussi trouvé des touches intéressantes. Ceci malgré trois plaquages manqués en tout. Remplacé par Baptiste Serin, auteur d’un essai exceptionnel à la 74e. Une entrée remarquée qui va permettre au Toulonnais d'entretenir la concurrence.

Grégory Alldritt 8/10

Une semaine après avoir été élu homme du match contre l'Angleterre, le Rochelais a encore été distingué individuellement. Il a brillé sur le plan offensif, surtout : il a été percutant balle en main (59 mètres parcourus, meilleure performance pour un avant), a créé des différences et a été récompensé par un essai. A son débit, on notera quatre plaquages manqués et un ballon arraché sous un renvoi juste avant la mi-temps. Le Maritime n'en reste pas moins une des grandes satisfactions individuelles de cette première quinzaine. La France possède un très bon numéro 8.

Charles Ollivon 6/10

Le capitaine a inscrit son quatrième essai sur ses trois dernières sélections. Une réalisation pleine d’opportunisme sur un temps fort. Son apport offensif a été limité pour le reste. En touche, il a été régulièrement sollicité et a été à l'aise dans les airs. En défense, il a répondu présent, montrant l'exemple avec un positif 12/13 aux plaquages.

François Cros 6/10

Omniprésent face à l'Angleterre, le Toulousain a été fidèle à son image de touche-à-tout, sans superflu : il a été précieux en touche comme dans le jeu courant avec plusieurs interventions tranchantes et a réalisé sa douzaine de plaquages habituelle. Remplacé par Cameron Woki (61e), auteur d’une entrée sobre, marquée par un ballon volé à l'alignement italien.

Paul Willemse 7/10

Le Montpelliérain a sans nul doute livré sa prestation la plus aboutie en bleu : outre son abattage défensif (14/15 en à peine plus d'une mi-temps), on l’a vu investi balle en main, comme le montrent ses 39 mètres parcourus, et une charge détonante au coeur de la défense transalpine, sublimée par une passe après contact pour Antoine Dupont. Remplacé par Romain Taofifenua (44e), qui a été un ton en-dessous et pénalisé. Sa dimension physique a tout de même soulagé sa formation, mise sur le reculoir.

Bernard Le Roux 6,5/10

Le Francilien, dans son style caractéristique, a encore cherché à mettre beaucoup d’impact et d'énergie en défense. Il est à créditer d’un bon 14/16 dans l’exercice. Offensivement, il s’est rendu plus disponible mais son apport est resté limité. Remplacé par Boris Palu (70e).

Mohamed Ahouas 6/10

Le pilier a rendu une copie propre avec une tenue correcte en mêlée, onze plaquages et quelques interventions balle en main. Remplacé par Demba Bamba (58e), en difficulté en mêlée et auteur d’un plaquage haut qui aurait pu lui valoir un carton jaune.

Julien Marchand 7/10

Le Toulousain s’est démultiplié : il a gratté deux ballons précieux en première période, a été régulièrement au soutien offensivement et a plaqué à dix reprises sans connaître d'échec. Seul bémol : les trois lancers perdus en début de seconde période même si un seul, le dernier, semble être de son fait. Remplacé par Peato Mauvaka (61e), rapidement entré dans la partie.

Cyril Baille 8/10

Le dynamique toulousain a donné le ton avec la première charge tricolore, pleine de rage. On l’a vu particulièrement actif balle en main. Il a osé aussi, avec deux passes après contacts, la seconde amenant l’essai d’Alldritt. En défense, il a aussi été très investi. Remplacé par Jefferson Poirot (58e), dont la rentrée a coïncidé avec la domination italienne en mêlée. En vingt-minutes, il a plaqué sept fois.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés