Icon Sport

L'antisèche : Quand rien ne va

L'antisèche : Quand rien ne va
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 08/03/2020 à 18:48Mis à jour Le 09/03/2020 à 09:01

TOURNOI DES 6 NATIONS 2020 - Contraints d'évoluer en infériorité numérique pendant 53 minutes, les Bleus ont concédé leur première défaite en Ecosse (28-17) au terme d'un match où rien n'a fonctionné pour un XV de France qui a certainement perdu le Tournoi.

Le match : Adieu le Grand Chelem

On salivait déjà ce match à Murrayfield. Après une semaine d'attente, on s'impatientait de revoir nos Bleus si convaincants à Cardiff. Et même si le chardon peut se révèler piquant, ce XV de France avait les armes pour continuer son parcours sans faute, grâce à sa défense de fer et son panache offensif. Rien ne s'est déroulé comme prévu. Les Français ont été fébriles. Avec la possession du ballon en leur faveur et s'appuyant sur une domination territoriale, ils se sont retrouvés dans une position qu'ils n'avaient pas encore connu depuis le début du Tournoi. En effet, ils se devaient de prendre le jeu à leur compte, ce qu'ils n'ont pas su faire, multipliant les en-avant et plombés par leur indiscipline (un carton jaune et un rouge en première mi-temps).

Alors malgré un premier essai en faveur des tricolores, les Ecossais avaient pris le contrôle des opérations à la pause (14-7). La frustration grandissait dès le retour des vestiaires avec le doublé de Sean Maitland en contre. Rien n'allait dans le camp tricolore. Alors que Dylan Cretin réussissait à contrer un lancer écossais, cette claquette défensive s'avérait gagnante pour... l'Ecosse et le talonneur remplaçant du XV du Chardon pouvait marquer sans opposition (28-10). Le capitaine tricolore, Charles Ollivon, réussissait à réduire la marque sur une offensive bleue enfin gagnante (28-17) à quatre minutes du coup de sifflet final mais le rêve d'un Grand Chelem était passé depuis longtemps. C'était aussi trop tard pour éviter de repartir bredouille de Murrayfield. Un zéro pointé qui devrait priver les Français d'une victoire finale dans le Tournoi, au profit des Anglais qui se félicitent du point de bonus défensif acquis au Stade de France à la dernière minute.

Le fait du match: Haouas voit rouge

Il ne restait que quatre minutes de jeu quand une échauffourée a éclaté devant la ligne d'en-but tricolore. L'arbitrage vidéo était implacable : Mohamed Haouas envoyait une droite dans le visage du troisième ligne adverse Jamie Ritchie après un accrochage au sol. Difficile de comprendre le début de cette embrouille mais l'arbitre appliquait le règlement en expulsant le pilier de Montpellier.

L'homme du match : Hamish Watson.

Le troisième ligne écossais a été un véritable poison pour les Français qui n'ont pas réussi à se débarrasser de cette sangsue dans le jeu au sol et d'une efficacité redoutable en défense (18 plaquages, aucun manqué, jamais pénalisé).

La stat : 11.

Le nombre de pénalités concédées par les tricolores à Edimbourg, dont six dans les trente premières minutes et dix après cinquante minutes de jeu. Il faut aussi ajouter deux coups francs sifflés contre les Bleus et bien entendu deux cartons, un jaune et un rouge, pour comprendre les Français ont été beaucoup trop indisciplinés.

La question : Qui est en position favorable pour gagner le Tournoi ?

Le classement n'est pas lisible au premier coup d’œil puisque plusieurs matchs ont dû être reportés. Mais, en se basant sur de simples calculs mathématiques, quatre équipes sont toujours en course pour la victoire finale. Et l'Irlande, actuellement quatrième en raison, est la seule à avoir son destin en main si elle parvient à remporter ses deux derniers matchs (en France et en Italie) avec le bonus offensif.

Qui est en position favorable pour gagner le Tournoi ?

Sondage
21230 vote(s)
Angleterre
France
Irlande
Écosse
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés