Icon Sport

Au soutien de Haouas, les Bleus ont cité Haining

Au soutien de Haouas, les Bleus ont cité Haining
Par Nicolas Zanardi via Midi Olympique

Le 09/03/2020 à 16:07Mis à jour Le 09/03/2020 à 16:17

TOURNOI DES 6 NATIONS 2020 - Lors du debriefing du lendemain de la rencontre, le manager Raphaël Ibanez a confirmé avoir cité le numéro 8 écossais Nick Haining, à l’origine de l’accrochage qui valut son carton rouge à Mohamed Haouas.

Après la pluie et le vent de la veille, c’est un doux soleil qui tombait sur Edimbourg ce lundi. De nature à réchauffer les esprits et les cœurs, au lendemain de la triste défaite des Bleus à Murrayfield. D’ailleurs, après un moment de convivialité passé dans l’intimité de leur hôtel, les Bleus ont davantage prôné l’apaisement que la remise en question, à l’image du manager Raphaël Ibanez. "C’est bien que l’ensemble du groupe soit exigeant, avançait ce dernier en préambule. Mais au regard de ce qui s’est passé hier, c’est bien un enchaînement de faits de jeu qui nous a progressivement éloigné de la victoire. Un match international, c’est la démesure. On est montés très haut dans la notion de plaisir et hier, à partir du carton rouge, nous avons souffert."

Le carton rouge. Le tournant du match, à l’évidence, sur lequel le staff des Bleus a pris le temps de revenir longuement, non pas pour excuser Mohamed Haouas, mais bien pour trouver des explications à son geste. "Momo a joué un grand rôle dans la reconstruction de l’équipe depuis le premier rassemblement, rappelait Ibanez. Il a été exemplaire lors des trois premiers matchs. Hier, il s’est passé quelque chose, il y a eu différents accrochages qui ont amené son geste, qui a été sanctionné à juste titre. On n’a aucune contestation par rapport à ça. Mais pour avoir suivi son parcours, nous avons quand même cherché à comprendre ce quia amené une si mauvaise réaction. Nous avons trouvé des images assez parlantes que j’ai transférées au commissaire à la citation, notamment un geste de leur numéro 8 Nick Haining qui aurait pu valoir un carton rouge. Nous avons rempli le dossier le plus précisément possible. C’est maintenant au commissaire à la citation de décider des suites à apporter à l’affaire."

" On pensait que Mohamed serait ciblé, ça a été le cas"

Un message qui souligne, en creux, la volonté du XV de France de faire bloc et de rester soudé dans la défaite, quitte à défendre bec et ongles tous ses joueurs. L’analyse vidéo a en effet démontré que Mohamed Hauoas s’est avéré ciblé par les joueurs écossais (notamment un coup de coude au sol d’un deuxième ligne écossais à la 18e), et que rien n’était arrivé par hasard… "On en avait parlé avec Raphaël dans la semaine, et on pensait qu’il serait ciblé. Jusque là, chaque fois qu’il avait été challengé, il était passé à autre chose. Mais là, il y a effectivement pas mal de situations où il a été visé. Mais bon, si il passe au sol tranquillement tout de suite, tout se serait passé différemment… Cela fait partie de notre apprentissage."

À l’image de ce XV de France, en somme, qui manque encore d’expérience pour affronter tous les pièges du haut niveau. Reste que Haouas ne devrait malgré tout pas trop pâtir de cet événement, au nom du droit à la deuxième chance. "Il faut être juste, pragmatique, ne pas se laisser déborder par les émotions sur et hors du terrain, expliquait Raphaël Ibanez. Notre objectif, aujourd’hui, il est d’accompagner Mohamed. Il va être convoqué en commission de discipline et je serai à ses côtés. Comme je vous l’ai dit, son geste a été sanctionné à juste titre, mais on a simplement cherché à savoir pourquoi et nous avons des choses à dire. Il n’y a pas de hasard, nous avons d’ores et déjà transmis nos conclusions. Et puis, regardons rapidement le match de la journée précédente : il y a eu autant de gestes qui apparaissent répréhensibles. Mais ils (les Britanniques, NDLR) les font avec un talent certain, puisqu’ils le font avec le sourire..."

Tout le contraire, pour le moment, de ce XV de France qui devra encore progresser dans sa maîtrise des émotions, s’il souhaite réaliser le grand chelem la saison prochaine.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés