Icon Sport

Les Bleus défaits en Écosse

Les Bleus défaits en Écosse

Le 08/03/2020 à 17:52Mis à jour Le 08/03/2020 à 18:48

TOURNOI DES 6 NATIONS 2020 - Les espoirs de Grand Chelem se sont envolés ce dimanche à Murrayfield pour des Bleus battus par l’Ecosse (28-17), la faute à trop d’indiscipline et à un match joué à 14 pendant plus d’une période.

Nouvelle ère, nouvelle génération et première défaite de ce XV de France version Fabien Galthié. Le coup d’arrêt est dur après trois victoires enthousiasmantes pour débuter ce Tournoi, mais le Bleus se sont heurtés à une solide défense et à des Ecossais pleins d’enthousiasme et de folie pour venir profiter des erreurs adverses et ainsi empêcher ce doux rêve de réaliser un Grand Chelem. Pas de bonus défensif non plus pour ces Français qui restent sous la menace des Anglais (les deux équipes partagent la tête du Tournoi avec 13 points avant la dernière journée, ndlr), et ce malgré un essai en fin de duel de Charles Ollivon en guise de révolte (76’).

Mohamed Haouas a vu rouge

La bascule de cette rencontre se situe sans nul doute au moment de l’exclusion de Mohamed Haouas. Le pilier de Montpellier laisse ses partenaires à 14 juste avant la mi-temps, après avoir donné un coup de poing dans le visage de Jamie Ritchie, sans trop comprendre quel était le point de départ d’un accrochage ayant impliqué tous les joueurs ou presque (37’). Alors que les Bleus menaient dans la douleur (6-7), Adam Hastings redonne l’avantage aux Ecossais sur pénalité (37’, 9-7) puis Sean Maitland vient optimiser une prise d’espaces et surtout une initiative de son ouvreur pour terminer, en bout de ligne, une offensive rapidement construite (40’+1, 14-7).

L’indiscipline, clairement un problème pour les Bleus à Murrayfield avec pas moins de 7 pénalités concédées rien qu’en première période. L’alerte a même été rapide, avec le carton jaune contre François Cros (5’), à deux doigts du plaquage cathédrale sur Scott Cummings, après un premier plaquage de Paul Willemse. Au final, les Français auront été pénalisés à 11 reprises (contre 6 fois pour les Ecossais), des fautes auxquelles il faudra rajouter les nombreuses erreurs en attaque. La perte de Romain Ntamack n’a également pas arrangé les choses, puisque l’ouvreur est sorti dès la 8ème minute sur commotion après un contact avec Sam Johnson.

Des Bleus en tête à la demi-heure

On ajoutera aussi à cette blessure celle de Camille Chat à l’échauffement, soit les prémices d’un après-midi difficile à Édimbourg. Pour autant, cette équipe a su trouver les ressources pour réagir à deux pénalités d’Hastings (11’ et 19’), avec cet essai de Damian Penaud à la réception d’une merveille de jeu au pied d’Antoine Dupont dans la profondeur (33’, 6-7). Insuffisant au final pour vraiment semer le doute dans la tête de ce XV du Chardon, décisif au retour des vestiaires pour le doublé de Maitland dans la continuité d’une relance de Stuart Hogg (45’), et surtout réaliste avec cet essai assassin de Stuart McInally, contré sur un lancer en touche par Dylan Cretin mais profitant d’un rebond capricieux pour se saisir du ballon et finir le coup (64’). Il reste maintenant une ultime réception, celle de l’Irlande, pour aller chercher le titre.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés