Icon Sport

L'Écosse, pour oublier la Coupe du monde

L'Écosse, pour oublier la Coupe du monde
Par AFP

Le 27/01/2020 à 19:01Mis à jour Le 28/01/2020 à 10:14

TOURNOI DES 6 NATIONS 2020 - Après la déception de la Coupe du monde, le XV du Chardon doit retrouver le chemin du succès et de la réussite. Stuart Hogg fait office de joueur d'expérience et surtout de capitaine de cette équipe. Sans Finn Russell et Greg Laidlaw, l'Écosse a tout de même de l'expérience dans ses rangs.

Fiche Technique

Sélectionneur : Gregor Townsend (SCO, depuis juin 2017)

Capitaine : Stuart Hogg (27 ans, 72 sélections, arrière, Exeter Chiefs/ENG)

Palmarès : 15 victoires non partagées et 3 Grands Chelems (1925, 1984, 1990)

Tournoi 2019 : 5e (une victoire, un nul, trois défaites)

Le contexte

L'élimination précoce au Japon, dès le premier tour, a mis en lumière les carences du XV du Chardon: trop d'inconstances, pas assez d'individualités. Sous Gregor Townsend, arrivé en juin 2017, l'Ecosse a un temps semblé en progrès avant de stagner. Un paradoxe puisque le rugby de club est plutôt performant, en dépit d'un réservoir de joueurs très restreint. Mais la sélection, capable du meilleur comme du pire, se cherche encore. Pas suffisant pour occulter les problèmes de la Fédération, embourbée dans les polémiques autour du salaire de son patron Mark Dodson.

Le joueur à suivre : Stuart Hogg

Greig Laidlaw, John Barclay ou Tommy Seymour partis à la retraite, Darcy Graham blessé, Finn Russell viré en plein milieu du rassemblement... L'Ecosse se cherche un meneur. Et les supporters du XV du Chardon se tournent vers l'arrière Stuart Hogg (27 ans, 72 sélections). "J'ai eu une discussion avec Gregor et je lui ai demandé ce qu'il pensait du leadership de l'équipe et je lui ai dit que j'aimerais être capitaine. Que j'aimerais avoir cette opportunité de mener cette équipe vers l'avant. Je veux faire la différence", a-t-il expliqué.

L'objectif : panser les plaies

Après un Mondial décevant, Gregor Townsend est plus que jamais sous pression. "Ça va être compliqué pour l'Écosse. Ils démarrent une nouvelle ère. L'équipe doit oublier la Coupe du monde", a admis l'ancien trois-quart international Scott Hastings. Depuis l'intégration de l'Italie en 2000, les Ecossais n'ont jamais fait mieux qu'une troisième place (2001, 2006, 2013, 2018).

Le XV probable

Hogg (cap) - Maitland, H. Jones (ou R. Hutchinson), S. Johnson, Kinghorn - (o) A. Hastings, (m) A. Price (ou G. Horne) - J. Ritchie, H. Watson, Bradbury (ou Du Preez) - J. Gray, Gilchrist - Nel (ou Ferguson), Brown (ou McInally), Dell

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés