Icon Sport

Premier succès pragmatique pour l'Angleterre

Premier succès pragmatique pour l'Angleterre

Le 08/02/2020 à 19:32Mis à jour Le 08/02/2020 à 20:42

TOURNOI DES 6 NATIONS 2020 - Dans des conditions très pluvieuses à Murrayfield, l’Angleterre a su gagner la guerre des nerfs en terre écossaise. Pris en conquête, le XV du chardon était à hauteur des Anglais jusqu'à la 70e (3-3) et le seul essai du pilier anglais, Ellis Genge, qui a tout fait basculer. Premier succès anglais très pragmatique dans ce Tournoi 2020.

La Calcutta Cup retourne en Angleterre. Après la victoire écossaise il y a deux ans et le match nul époustouflant de la saison dernière (38-38), l’Ecosse gardait précieusement le plus vieux trophée du rugby. Malheureusement, ces retrouvailles attendues n’ont pas été synonyme d’une orgie de jeu comme en mars dernier (11 essais). Enfin si mais de jeu au pied. Avec un vent à décorner les boeufs, la conquête en touche a également été très perturbée et les en-avants très nombreux. Mais bizarrement, c’est l’équipe avec le vent contre qui a davantage occupé la moitié de terrain adverse. Un paradoxe à l’avantage des Anglais en première période qui viraient d’ailleurs en tête à la pause (0-3) à grand renfort de chandelles malgré six points laissés en route par Farrell.

Et Hogg cafouilla encore…

Vent contre, le deuxième acte a commencé fort pour l’Ecosse avec une égalisation d’Hastings (3-3, 45e). Le vent dans le dos a finalement gêné le XV de la rose qui a sorti le ballon directement en touche à trois reprises, en dehors de ses 22m. Farrell a même manqué trois nouveaux points. Mais les écossais n’en n’ont jamais profité. Malgré deux fois plus de possession dans les 22m adverses, ils ont aussi commis le double de fautes de main par rapport aux Anglais (15 à 7) et donc vendangé de trop nombreux ballons en zone de marque. Une bouillie de rugby rythmée au grès des rucks et des grosses séquences défensives. Et forcément dans un match d’hiver comme celui-ci, c’est un pilier qui a amené l'éclaircie décisive dans ce duel fermé. Enfin, le pilier anglais Ellis Genge a d’abord profité d’une nouvelle bourde de Stuart Hogg.

Déjà auteur d’un en-avant au moment d'aplatir la semaine dernière en Irlande, le capitaine écossais a cette fois bien failli échapper la balle sous ses perches et offrir un essai anglais. En voulant laisser le ballon entrer dans son en-but après un jeu au pied rasant de Ford, il a finalement été surpris par son rebond, l’a rentré et aplati in extremis avec le ventre. Le résultat était finalement le même : mêlée à 5m pour l'Angleterre, pick and go et essai en force. Good game.

Cruellement réaliste et pragmatique, voilà comment le XV de la rose a fait basculer cette rencontre malgré neuf points manqués au pied (6-13). Bien que dominateurs en conquête et au sol, les Anglais ont surtout été récompensés de leurs efforts défensifs et le jeune troisième ligne Sam Underhill a était nommé « Homme du match » à juste titre car ces tâches obscures ont pour le coup été plus maîtrisées par les siens. Un premier succès dans le Tournoi 2020 important pour l’Angleterre qui se relance avec caractère. En revanche, l’Ecosse est tombée pour la deuxième fois de suite et a semblé sans solution. Même si les Ecossais sont encore allés chercher le bonus défensif (pénalité d'Hastings, 77e), ce petit point ne gommera pas leur grande fébrilité tout au long de la partie.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés