Icon Sport

Les 10 matchs les plus mémorables : Angleterre - Écosse 2019

Les 10 matchs les plus mémorables : Angleterre - Écosse 2019
Par Quentin Put via Midi Olympique

Le 14/03/2020 à 18:21Mis à jour Le 14/03/2020 à 18:31

La crise sanitaire actuelle a contraint les autorités à stopper toutes les compétitions de rugby en Europe. L’occasion de ressortir les matchs les plus beaux, les plus légendaires, les plus inoubliables de l’histoire du rugby. Première rencontre mémorable : la clôture magistrale du Tournoi des 6 Nations 2019 qui a vu les Écossais et les Anglais dos à dos après une fin de match épique.

C’est le genre de spectacle auquel on ne s’attendait pas mais que seul le Tournoi pouvait nous offrir. Les Anglais d’Eddie Jones avaient avant cette ultime journée de compétition l’espoir de la gagner, à condition que le pays de Galles ne l’emporte pas face à l’Irlande. Raté. Le XV de la Rose se contentera de jouer la Calcutta Cup, belle distinction au demeurant, contre celui du Chardon.

Motivée par l’envie de bien finir, l’Angleterre attaque fort la partie. Fort au point de marquer dès sa première possession par Jack Nowell, bien décalé sur son aile droite par Henry Slade, qui punit les errements défensifs au large de la défense écossaise. On sent que les locaux, poussés par le "Swing Low Sweet Chariot" de Twickenham, sont très appliqués, à y regarder de plus près les premiers duels et les premiers rucks. Ils sont d’ailleurs joueurs et choisissent la touche : une réussite. Tom Curry conclut un ballon porté foudroyant. À peine dix minutes de jeu, et les partenaires de Finn Russell accusent déjà 14 points de retard. Et leur calvaire n’est pas fini.

Les chocs s’intensifient, cela profite à l’Angleterre qui aggrave le score par Joe Launchbury (21-0, 15e). Les absences de Stuart Hogg, Huw Jones, John Barclay, Ryan Wilson et Duncan Taylor pèsent très lourd sur ce XV écossais. En tribunes, le visage de Gregor Townsend se ferme de plus en plus, alors que la Calcutta Cup s’éloigne...

Un incroyable retournement de situation grâce au banc

Les Écossais ne parviennent à avancer et quand Russell se résigne à dégager au pied, cela offre aux hommes en blanc des opportunités franches. Un contre-ruck joué rapidement par Ben Youngs sur le côté fermé, une passe à une main de Henry Slade et Jonny May fait le reste (31-0, 29e). McInally, capitaine de la sélection des Scots, s’occupe de sonner la révolte avec une interception de 50 mètres après avoir contré le pied de Farrell et échappé au retour de ce dernier et May (31-7, 35e).

Au retour des vestiaires, Sam Johnson complète sa performance défensive incroyable par une course intérieur tranchante suivie d’un offload. Darcy Graham à la conclusion (33-12, 48e). Ali Price joue par-dessus pour lui-même, totalement oublié par le second rideau. Magnus Bradbury arrive comme une fusée pour prendre le relais (31-19, 51e) et les événements prennent une tournure folle. Tous les ballons sont bons à jouer et même la mêlée écossaise rivalise.

Tournoi des 6 Nations 2019 - Magnus Bradbury (Écosse) contre l'Angleterre

Tournoi des 6 Nations 2019 - Magnus Bradbury (Écosse) contre l'AngleterreIcon Sport

C’est le moment que choisit Townsend pour réaliser une salve de 5 changements. Ceux-ci auront un impact incontestable. Sur la touche et le maul qui suivent, tous auront leur rôle à jouer sur le lancement à l’origine de la deuxième réalisation de Graham (31-24, 58e). Un souffle plus tard, Russell intercepte une passe trop molle de son vis-à-vis Farrell. Personne ne le rattrape (31-31, 60e). Les supporters écossais à Twickenham exultent. Plus fou que le retour gallois contre le XV de France un mois plus tôt, les "Scots" ont refait un retard de 31 points. La puissance bestiale des Anglais observée en première période a disparu face à l’euphorie écossaise.

Dans les dix dernières minutes, étouffantes de suspense, le Chardon dresse des barbelés obligeant les artilleurs anglais à s’activer. Oublié dans l’axe, Johnson, encore lui, perce pour faire passer les siens devant (31-38, 77e). À moins de quatre minutes de la sirène, on croit que ce chef d’œuvre tient son dénouement. Particulièrement après ce missile tapé en touche par Russell, juste après qu’il a arraché le ballon des bras de Genge. Mais piqués dans leur orgueil les Anglais vont remonter le terrain. Impressionnants d’abnégation, ils finiront par se sauver l’honneur, avec une marque de Ford (38-38, 84e). Le Tournoi des 6 Nations s’achève de façon dramatique. Méritants, les Écossais gardent la Calcutta Cup.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés