Icon Sport

Discovery et Lagardère intéressés par le Tournoi

Discovery et Lagardère intéressés par le Tournoi
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 27/05/2019 à 11:37Mis à jour Le 27/05/2019 à 11:55

TOURNOI DES 6 NATIONS - INFORMATION MIDI OLYMPIQUE - Alors que le projet de Ligue mondiale est en discussions, plusieurs sociétés ont transmis des offres conséquentes aux 6 Nations pour obtenir une part de ses revenus commerciaux ou acquérir ses droits télés. Une bataille de gros sous est lancée en coulisses.

À quoi ressemblera le Tournoi des 6 Nations à l’avenir ? Quelle dimension peut-il avoir ? Comment peut-il évoluer ? Ces questions se posent actuellement aux dirigeants des 6 Nations participantes. Ce mardi, leurs représentants s’étaient donné rendez-vous pour savoir quel axe de développement et quelles options privilégier pour le futur : ils ont planché sur la viabilité ou non du projet de Ligue mondiale - à laquelle serait intégré le Tournoi - voulue par World Rugby et sur la possibilité d’accroître la surface financière de la compétition en s’alliant à des sociétés d’envergure internationale.

Selon The Times, CVC Capital Parteners, qui a déjà investi dans le Premiership et le Pro 14, a proposé d’acheter 30 % des parts des revenus commerciaux des 6 Nations et des autres épreuves continentales avec une offre à hauteur de 500 millions de livres sterling (570 millions d’euros). Ce fonds d’investissement n’est pas le seul sur les rangs : IMG a aussi déposé sur la table une proposition pour obtenir les droits télés des douze prochaines éditions. Le tarif ? 1,75 milliard de livres sterling (près de 2 milliards d’euros). Selon nos informations deux autres candidats se sont invités dans la danse : le Français Lagardère et l’Américain Discovery.

Pour Lagardère, ce conglomérat, basé à Paris, aurait préparé une offre sensiblement proche, sur le fond et la forme, de celle d’IMG, quant au bouquet de télévision américain (propriétaire en France des chaînes Eurosport), l’offre serait légèrement supérieure. Cette bataille de gros sous donne inévitablement lieu à réflexion, une décision étant attendue début juillet. En effet, le choix du comité des 6 Nations - dont la gouvernance devrait évoluer - ne peut être complètement indépendant du projet de Ligue mondiale défendu par la Fédération internationale.

Ligue Mondiale contre 6 Nations ?

Le lendemain de cette réunion, le mercredi, donc, se tenait à Dublin, une autre entrevue cruciale au siège de World Rugby, avec les cinquante et un membres du conseil. À l’ordre du jour figurait notamment la création de la Ligue mondiale, censée révolutionner le calendrier international à l’horizon 2022, avec des divisions de douze nations donnant lieu à un mini-championnat à phases finales, en lieu et place des tournées actuelles. Ce projet est financièrement soutenu par la société suisse Infront. Sa contribution financière permettrait à chaque pays de percevoir un revenu annuel de 10 millions de livres sterling (11,4 millions d’euros) l’année, sur une période de douze ans.

À en croire nos confrères du Times, certaines fédérations, particulièrement hésitantes à l’origine, se laisseraient désormais tenter par cette manne non négligeable. Reste un point de blocage, le système de relégation dont le comité des 6 Nations ne veut pas entendre parler pour sa compétition.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0