Icon Sport

6 Nations 2019 - Willemse, Ntamack, Parra... Les 5 choix forts de Brunel pour le Pays de Galles

Les 5 choix forts de Brunel pour le Pays de Galles

Le 30/01/2019 à 10:00Mis à jour Le 30/01/2019 à 12:14

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Jacques Brunel a dévoilé ce mercredi à Marcoussis la composition du XV de France qui affrontera le Pays de Galles vendredi. La titularisation de Ntamack, l’association Parra-Lopez, la première de Willemse… Voici ce qu’il faut retenir des choix du sélectionneur.

L’heure de N’Tamack

Comme nous vous l’annonçions dès mardi sur rugbyrama.fr, Romain N’Tamack va connaître sa première sélection avec la grande équipe de France dans la peau d’un titulaire. Un choix très fort de la part du sélectionneur, puisqu’il est aux dépends de Mathieu Bastareaud, capitaine des Bleus en Nouvelle-Zélande l’été dernier et leader autour duquel l’Auscitain a construit jusqu’alors sa ligne de trois-quarts. Le Toulonnais ne figure même pas sur le banc. Ntamack formera avec Wesley Fofana la paire de centres des Bleus pour ce premier match du Tournoi.

Lopez-Parra : première sous l’ère Brunel

Après une série de rendez-vous manqués, Jacques Brunel va enfin aligner la charnière 100% clermontoise Parra-Lopez. Pour rappel, le demi de mêlée aux 69 sélections a manqué le dernier Tournoi des 6 Nations et les tests de novembre pour des blessures au genou et au poignet, tandis que son binôme à l’ASMCA a renoncé à la tournée en Nouvelle-Zélande pour subir une opération chirurgicale. La chassé-croisé se termine donc pour les deux hommes, qui n’avaient plus été titulaires en même temps en bleu depuis le 28 février 2015 et un certain…France – Pays de Galles (13-20).

"J’étais persuadé depuis le début que cette charnière pouvait organiser notre jeu de manière efficace. On va pouvoir la mettre en place un an après. J’espère qu’elle pourra le faire sur la durée et qu’il n’y aura pas d’autres pépins physiques". Brunel a aussi dû faire un choix concernant le remplaçant de Parra : "On a trois grands demis de mêlée. Grosse concurrence à ce poste. On a choisi des profils identiques à savoir chefs d’orchestre et buteurs en même temps. Baptiste Serin a été choisi pour ce match car il affiche de très bonnes statistiques au but et a également fait une tournée de novembre de qualité mais je n’oublie pas qu’Antoine Dupont est un garçon hors-norme".

Huget plutôt que Fickou

Porté par un fort élan populaire et médiatique en novembre, Gaël Fickou avait obtenu du sélectionneur une titularisation au centre pour le deuxième match de la tournée, contre l’Argentine. Une confiance rendue par une prestation de haute volée contre les Pumas. Puis les Fidji sont passées par là et revoilà le Parisien en dehors du XV de départ de Brunel.

Ce dernier, qui compte a priori l’utiliser à l’aile durant le Tournoi – le centre étant déjà bien fourni avec Fofana, Bastareaud, Ntamack et Doumayrou – a préféré démarrer la compétition avec le Toulousain Yoann Huget, seul pur ailier en stock. "On a pris Fickou comme ailier même s’il ne joue pas trop à ce poste en club, confirme l’ancien manager de l’UBB. Même s’il ne démarre pas, il reste très important dans l’équipe car il a cette capacité à toujours pouvoir déclencher quelque chose".

Willemse comme une évidence

L’obtention récente de son passeport français a fait de lui une option sérieuse pour Jacques Brunel et la blessure juste avant le Tournoi de Bernard Le Roux a accéléré son intégration. Deux semaines après avoir découvert Marcoussis et le groupe France, Paul Willemse (26 ans) honorera, comme Romain Ntamack, sa première sélection par une titularisation.

Il formera avec Sébastien Vahaamahina un attelage à fort tonnage, même si Brunel ne limite pas le Montpelliérain à sa seule puissance : "Il s’est dit beaucoup de choses sur Willemse et je pense qu’il répondra sur le terrain. Pour son gabarit, il a un profil coureur. Il n’est pas statique. Je ne pense donc pas que le fait qu’il soit plus costaud soit un frein au jeu". Félix Lambey n’aura donc pas la chance de démarrer, mais il sera au moins sur la feuille de match.

La même troisième ligne qu’en novembre

C’est la seule ligne qui ne bouge pas par rapport à la tournée d’automne. Arthur Iturria, Wenceslas Lauret et Louis Picamoles, qui ont tous trois enchaîné les titularisations contre l’Afrique du Sud (26-29), l’Argentine (28-13) et les Fidji (14-21), ont visiblement répondu aux exigences du staff tricolore au point de rempiler pour ce début de Tournoi.

Sans grande surprise au vu du reste du casting en troisième ligne : "Yacouba Camara n’a que 7 matchs dans les jambes depuis le début de la saison, Grégory Alldritt a été appelé pour la première en sélection et Fabien Sanconnie n’était pas dans la liste initiale. Picamoles est monté en puissance en novembre. La reconversion d’Iturria fonctionne très bien, c’est son meilleur poste. Quant à Lauret, il est pour moi le plus complet car il est coureur, plaqueur et sauteur en touche. Il est donc très complémentaire avec les Louis et Arthur". À noter qu’Alldritt sera sur le banc et devrait donc connaître sa première sélection.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0