Icon Sport

6 Nations 2019 - Une chandelle ? Un essai !

Une chandelle ? Un essai !
Par Pierre-Laurent Gou via Midi Olympique

Le 10/02/2019 à 18:45

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Les Anglais ont usé et abusé pour leur sortie de camp en première période des chandelles. Bien leur en a pris, les Bleus ont été proches du ridicule à la réception de celles-ci et ont concédé énormément de points et d’essais, après jeu au pied.

Même le sélectionneur Jacques Brunel s’est rendu compte de son erreur. À titulariser pour son triangle du fond du terrain, trois joueurs qui n’évoluent pas ou pas depuis longtemps à ces postes, il s’est tiré une balle dans le pied. Mettre aux ailes deux centres, et un ailier à l’arrière, avait suscité pas mal de questions avant match. Les Anglais se sont engouffrés dans cette lacune, et ils ont récolté les fruits de la tactique mise au point dans la semaine. À la pause, Brunel sortait Huget pour lancer le jeune Ramos, arrière de métier. "On se fait prendre par leur jeu au pied", constatait-il laconiquement chez nos confrères de France 2. Le mal était fait, le XV de la rose menait 30 à 8.

Les consignes n’étaient pas compliquées à décrypter. Toutes les sorties de camp devaient se faire par un jeu au pied haut (chandelle) et sur leurs offensives, il fallait aussi tester le deuxième ou troisième rideau français. Résultat : Huget commettait de nombreuses fautes de mains à la réception de celle-ci, imité aussi par Picamoles pourtant troisième ligne centre. Fickou et Penaud, intéressants offensivement, payaient cash leur manque d’expérience par un placement approximatif sous les chandelles, mais aussi après les jeux au pied de déplacement.

Parra ou Doumayrou ne se montraient pas plus rassurant dans ce secteur bien au contraire. L’addition en première période allait donc être salée : à chaque fois, après une chandelle, l’action se terminait derrière la ligne.

Contenus sponsorisés
0
0