Icon Sport

6 Nations 2019 - Un pack français moins massif pour défier les Anglais

Un pack français moins massif pour défier les Anglais

Le 09/02/2019 à 15:59Mis à jour Le 09/02/2019 à 16:00

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Par obligation mais aussi par choix, Jacques Brunel a effectué trois changements dans son huit de devant par rapport à celui qui a démarré contre le pays de Galles. Des profils moins lourds qui rendent aussi ce pack plus mobile et donc capable de déplacer les puissants anglais.

Pour contrer la dimension physique des avants anglais, capables de prendre les Irlandais à leur propre jeu et sur leur propre sol dans la guerre des rucks, Jacques Brunel emmènera outre-Manche un huit de devant…plus léger. C’est tout le paradoxe de cette deuxième composition de l’année civile. Le boss n’a pas eu le choix pour remplacer Uini Atonio, le plus lourd de tous les Bleus. Demba Bamba, qui le supplée pour ce deuxième match du Tournoi, est d’ailleurs loin d’être un freluquet (il est annoncé à 124kg).

Pour les deux autres, en revanche, on peut bien parler d’option tactique. Très en vue lors de son entrée en jeu contre les Gallois, Felix Lambey, à peine plus de 100 kg à la pesée, a été préféré au colosse Paul Willemse (135 kg). Une belle reconnaissance pour le Lyonnais, que le staff tricolore avait incité à épaissir ces derniers mois avant de se raviser : "On a eu des discussions depuis un moment avec Felix, révèle Brunel à ce sujet. On a travaillé avec lui pour faire évoluer son profil physique. Il a cherché à gagner en masse musculaire mais ça l’a un peu freiné et desservi car il n’était pas à l’aise. On a donc abandonné cette option et il est sans doute aujourd’hui le seconde ligne le plus léger au niveau mondial". Tout l’inverse de Willemse, à qui il rend 30 kg pour une taille similaire, ce qui ne l’a pourtant pas empêché de se proposer à maintes reprises vendredi dernier pour défier la ligne d’avantage galloise.

Brunel "très impressionné" par la puissance physique des Anglais

Lambey sera toutefois plus attendu sur son enthousiasme dans le jeu courant et sa capacité à répéter les courses et à déplacer le ballon. Même chose pour Yacouba Camara, l’autre choix fort de Jacques Brunel chez les avants. Le Montpelliérain n’a, certes, qu’un kilo de moins annoncé par rapport à Wenceslas Lauret, mais avec sept centimètres en plus et un physique plus longiligne. Contrairement au Racingman, véritable homme de l’ombre et plus sécurisant défensivement, l’ancien Massicois peut se révéler, lui, une arme redoutable dans le secteur offensif. Sa vitesse et son aisance ballon en main peuvent aérer le jeu d’ensemble, facilitant ainsi le lien entre avants et trois-quarts.

6 Nations 2019 - Félix Lambey (XV de France) contre le Pays de Galles

6 Nations 2019 - Félix Lambey (XV de France) contre le Pays de GallesIcon Sport

Contre le pays de Galles, Brunel avait proposé un mix lourd devant léger derrière. Avec les incorporations de Bamba, Lambey et Camara dans son pack, et de Bastareaud dans sa ligne de trois-quarts, il fait le cheminement inverse pour tenter de mettre en difficulté le bloc anglais, si dominant face au tenant du titre irlandais : "J’ai vu cette équipe très impressionnante de par sa puissance physique, dans les zones de collision, mais aussi par rapport au canevas qu’elle a posé sur le terrain et à l’impossibilité qu’elle a laissée à l’Irlande de s’exprimer". Reste à savoir si le plan "dégraissage" de Brunel permettra à son XV de France de réussir là où le tenant du titre s’est cassé les dents.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0