Getty Images

6 Nations 2019 - Romain Ntamack (XV de France), presque vingt sur vingt

Ntamack, presque vingt sur vingt
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 23/02/2019 à 17:28

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Parmi les statistiques marquantes de la victoire des Bleus face à l'Écosse, ce samedi, figurent l'efficacité défensive de Romain Ntamack, la supériorité individuelle des Bleus ou encore la régularité de leur conquête.

20 plaquages pour Romain Ntamack

Romain Ntamack a réussi sa grande première à l'ouverture. Son essai, ses merveilles de passe au pied ou encore sa gestuelle technique ont épaté les 80 000 spectateurs du Stade de France. Mais la qualité de la performance du Toulousain se lit aussi au traverses de son rendement défensif. L'ouvreur des Bleus, fréquemment visé par Samuel Johnson et compères, a signé un 96 % avec vingt plaquages réussis pour un seul manqué. Sur les repères comme sur la dimension physique, le grand espoir de 19 ans a répondu présent à l'image de ses interventions in extremis sur Blair Kinghorn ou Adam Hasting sur des temps forts adverses.

Cette copie défensive éclaire sur sa capacité à exister au niveau international - même s'il sera intéressant de la mesurer face à une opposition plus relevée - et s'inscrit dans la relativement bonne tenue collective des Bleus en la matière (87 %).

28 défenseurs écossais battus

Avec 59 % de possession, le XV du Chardon a davantage tenu le ballon mais sur leurs attaques, les Français se sont montrés d'une redoutable efficacité en cumulant vingt-huit défenseurs battus. A ce petit jeu, Thomas Ramos (5), Gaël Fickou (5) et Yoann Huget (5) ont régulièrement pris l'ascendant sur leurs défenseurs, surtout dans le désordre quand leurs qualités athlétiques ont pu s'exprimer. Le témoignage chiffré de la supériorité individuelle des Tricolores sur des Écossais privés d'une demi-douzaine de leurs meilleurs éléments.

100 % en conquête pour les Bleus

Les Bleus ont livré une prestation très propre sur les fondamentaux avec un 100 % sur les ballons à leur disposition : 5/5 en mêlée – les deux dernières amenant les essais du bonus offensif - et 11/11 en touche. Sur les lancements écossais, ils ont réussi à subtiliser deux ballons importants dans l'alignement, par Arthur Iturria (2e) puis par Wenceslas Lauret (34e), et ont obtenu une pénalité sur une introduction adverse en mêlée. La conquête, maître de son sujet, a globalement contribué à la domination tricolore.

6 Nations 2019 - Les Bleus célèbrent après l'essai de Ntamack contre l'Ecosse

6 Nations 2019 - Les Bleus célèbrent après l'essai de Ntamack contre l'EcosseIcon Sport

Contenus sponsorisés