Icon Sport

Ntamack : "Ce Tournoi m'a fait grandir"

Ntamack : "Ce Tournoi m'a fait grandir"
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 16/03/2019 à 17:21Mis à jour Le 16/03/2019 à 17:29

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Ouvreur et buteur ce samedi face à l'Italie, Romain Ntamack a été un des principaux artisans du succès des Bleus. Le Toulousain, fier du caractère de l'équipe, mesure le chemin parcouru depuis deux mois.

Rugbyrama : Quel est le sentiment qui domine après ce succès à l'arraché ?

Romain Ntamack : Il y a du soulagement et de la satisfaction. Tout le monde savait que ça n'allait pas être facile. Ca a été le cas. Nous avons beaucoup joué dans notre camp et avons été régulièrement pénalisés. L'équipe a heureusement montré beaucoup de solidarité en défense. Le sauvetage de Damian à la fin est le symbole de notre état d'esprit. On s'est dit qu'il ne fallait pas craquer. Ca prouve que ce groupe est très soudé et a du caractère.

Vous avez encore été privés de ballon... Comment l'avez-vous vécu ?

R. N. : Quand c'était possible, nous avons tout de même envoyé beaucoup de jeu. On travaille toute la semaine pour montrer un beau visage. Avec Antoine, on a envie de tout jouer, peut-être un peu trop parfois. Il y a eu des fautes de main, des pénalités, certes, mais je pense que nous sommes sur la bonne voie. Après, il ne faut pas s'arrêter là.

Tournoi des 6 Nations 2019 - Les Bleus célèbrent après l'essai de Ntamack contre l'Ecosse

Tournoi des 6 Nations 2019 - Les Bleus célèbrent après l'essai de Ntamack contre l'EcosseIcon Sport

Comment avez-vous abordé la responsabilité du but ?

R. N. : J'ai essayé de faire abstraction du contexte. Je n'ai pas l'habitude de buter en club mais je m'entraîne toutes les semaines pour m'y préparer. J'ai eu de la chance d'avoir les deux premières en face des poteaux. Elles m'ont mis en confiance.

On vous a aussi vu décisif sur le deuxième essai...

R. N. : Il y a déjà un très bon travail des avants en mêlée. Je tente ma chance et après j'entends Max Médard qui m'appelle au loin. Je saute ma passe et ça finit bien. C'est beaucoup de communication.

Comment se passe la prise de décision amenant votre dop-goal ?

R. N. : Nous étions en train de taper devant, encore et encore. Sur ce genre de séquences, je sais que ça peut nous faire défaut de ne pas marquer. J'annonce tôt à Baptiste que je veux le tenter. Je prends mes responsabilités, je m'applique et ça passe. Ca a fait beaucoup de bien à l'équipe et à moi-même.

" J'ai appris avec les meilleurs et face aux meilleurs"

Comment résumeriez-vous ce Tournoi, décevant sur le plan des résultats ?

R. N. : Le groupe a pu prendre conscience de certaines choses. Nous avons pu voir ce qu'était le haut niveau. On doit encore beaucoup travailler, on le sait. On nous a marché dessus et critiqué dans tous les sens. Il faut maintenant se vider la tête avant de préparer la Coupe du monde pour ceux qui auront la chance d'en être.

Et individuellement, qu'en retirez-vous ?

R. N. : Beaucoup d'enseignements. J'ai progressé et ça m'a fait grandir. J'ai appris avec les meilleurs et face aux meilleurs. J'espère bien continuer sur cette lancée en club lors de la fin de saison.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0