Icon Sport

Piquée par la Rose, l'Italie se dirige vers une nouvelle cuillère de bois

Piquée par la Rose, l'Italie se dirige vers une nouvelle cuillère de bois

Le 09/03/2019 à 19:30Mis à jour Le 09/03/2019 à 20:57

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Le XV de la rose s'est imposé sans trop de difficulté ce samedi, à Twickenham, (57-14) contre une équipe italienne courageuse mais trop friable en défense. Mieux encore, les anglais ont marqué 8 essais dans un match à sens unique.

Bien que valeureuse et surprenante dans le domaine offensif, l’Italie n’a pu éviter la déroute à Twickenham (55-14). Le XV de la Rose n’a mis qu’un peu plus d’une demi-heure pour décrocher le bonus offensif et s’est fait globalement plaisir en marquant huit essais en tout dont deux pour le seul Manu Tuilagi (21e, 47e). Grâce à ce succès large et bonifié, l’Angleterre peut encore remporter le Tournoi tandis que l’Italie tentera d’éviter la cuillère de bois la semaine prochaine à Rome contre la France.

Eddie Jones avait pris le parti de densifier son milieu de terrain en associant Ben Te’o et Manu Tuilagi au centre. Le sélectionneur anglais avait aussi confirmé ce choix de la puissance et de l’explosivité en titularisant le Fidjien d’origine Joe Cokanasiga. Tuilagi s’est offert un doublé, faisant exploser son vis-à-vis au plaquage sur sa première réalisation et est également directement impliqué sur le quatrième essai anglais, servant Brad Shields après avoir mystifié Tommaso Allan (42e). Quant à Cokanasiga, même s’il n’a pas marqué, sa capacité à mettre le feu dans la défense italienne sur chacune de ses prises de balle électriques lui ont valu d’être désigné homme du match. On peut donc parler de stratégie payante de la part du technicien australien

Vingt et unième défaite d’affilée pour l’Italie

Malgré l’ampleur du score, tout n’est pourtant pas à jeter dans la copie italienne du jour. Certes la Squadra Azzura avait trop de lacunes défensives pour s’accrocher au score face au rouleau-compresseur anglais. À l’image du pauvre Angelo Esposito, qui a coûté deux essais à son équipe en première période suite à des plaquages manqués.

Tournoi des 6 Nations 2019 - Joe Cokanasiga (Angleterre) raffute Angelo Esposito (Italie)

Tournoi des 6 Nations 2019 - Joe Cokanasiga (Angleterre) raffute Angelo Esposito (Italie)Icon Sport

Les Italiens ont en revanche montré de bien meilleures choses dans le domaine offensif, notamment dans leur capacité à tenir le ballon dans les 22 mètres anglais. Le premier de leur deux essais, marqué par Tommaso Allan (7e), est l’aboutissement d’une action à vingt temps de jeu. Ils ont reproduit une autre séquence à vingt temps de jeu en fin de première période, sans l’essai au bout (40e+2). Leur deuxième essai, inscrit par Luca Morisi en seconde période (54e) est enfin la conclusion d’une séquence à plus de dix temps de jeu.

Une belle base de travail et un motif d’espoir pour Conor O’Shea, le sélectionneur italien, qui n’a gagné aucun match dans le Tournoi depuis sa prise de fonction et qui affiche désormais une triste série de vingt-et-une défaite d’affilée dans la compétition. Les Bleus, derniers adversaires de l’Italie dans ce Tournoi, sont donc prévenus.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0