Midi Olympique

Ntamack : "Farrell m’a dit qu’il ne se faisait pas de soucis pour moi"

Ntamack : "Farrell m’a dit qu’il ne se faisait pas de soucis pour moi"
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 07/03/2019 à 19:00Mis à jour

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - La semaine dernière, alors que les Bleus avaient été libérés, le champion du monde U20 s’est posé autour d’un café à la fin d’un entraînement toulousain pour évoquer son actualité avant de défier les Irlandais chez eux. Ses débuts internationaux, son replacement à l’ouverture en sélection, son échange avec Owen Farrell ou son caractère flegmatique, il se livre.

Midi Olympique : Vous auriez pu prétendre au titre d’homme du match contre l’Écosse mais ce fut votre pote Demba Bamba. Sans rancune ?

Romain Ntamack : Je ne lui en veux pas (sourires). Il le méritait aussi et l’essentiel était que la victoire soit au bout. Demba était content, comme moi, de gagner son premier match en équipe de France.

Un mois après, que vous reste-t-il de votre découverte de Twickenham…

R. N . : Twickenham, c’était un moment spécial. C’est mythique, le temple du rugby, là où jouent nos meilleurs ennemis. Alors être au milieu du terrain, entendre l’hymne anglais, le « Swing low swing chariot », tous ces supporters qui poussent derrière leur équipe, ça m’a vraiment frappé, surtout qu’on se sent proche des tribunes. Ce stade est magnifique, dommage qu’il appartienne aux Anglais (rires).

Vous y avez connu votre première en 10 en équipe de France à votre entrée en deuxième mi-temps, face à Owen Farrell, ce qui se fait sans doute de mieux au monde à ce poste…

R. N . : C’était impressionnant d’entrer et de jouer en face des joueurs comme Farrell, Ford ou Slade. Ils sont mes modèles et j’essaye de m’inspirer d’eux. J’étais assez fier et, à la fin du match, j’ai pu aller leur glisser deux mots et même récupérer le maillot de Farrell. ça restera un souvenir sympathique, malgré la lourde défaite.

Que vous a-t-il dit ?

R. N . : En plus de me souhaiter bonne chance pour la fin du Tournoi, il m’a avoué qu’il me suivait, qu’il espérait que j’ai un bel avenir et qu’il ne se faisait pas de soucis pour moi. Venant de la part de Farrell, ça marque et ça donne envie de continuer à bosser pour atteindre son niveau et aller le chercher !

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0