Icon Sport

6 Nations 2019 - Les notes des Bleus : Parra - Lopez à la dérive

Les notes des Bleus : Parra - Lopez à la dérive
Par Nicolas ZanardiPar Leo Faure via Midi Olympique

Le 11/02/2019 à 09:00Mis à jour Le 11/02/2019 à 09:11

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Forcément, après l'humiliation du XV de France contre l'Angleterre, les notes qui en découlent ne planent pas très haut. La charnière Parra - Lopez a déçu, Bamba a assuré pour sa première titularisation.

15. Yoann Huget : 4/10

Sévèrement secoué sous les premiers boxkicks de Ben Youngs, il a trouvé l’énergie pour animer l’attaque française, notamment sur cette superbe course qui le vit offrir un essai à Damian Penaud. A toutefois semblé en grande difficulté sur ses replacements au fond du terrain. Blessé et remplacé à la pause par Thomas Ramos, qui a pu mesurer quelques instants la différence de vitesse entre le Top 14 et le niveau international à son poste d’arrière, où il fut croqué à plusieurs reprises dans ses 22 mètres. A même glissé à l’aile entre la 48e et la 58e, pendant la sortie de Penaud. Pas le genre de baptême du feu idéal...

14. Damian Penaud : 5/10

Auteur d’un essai en bout de ligne (malgré une course avec le ballon sous le mauvais bras...), il fut de loin le trois-quarts français le plus percutant, auteur de plusieurs replis décisifs et de contre-attaques tranchantes. En revanche, sa défense fut beaucoup plus sujette à caution avec plusieurs plaquages manqués, dont un duel face à son vis-à-vis May. Remplacé par Ntamack qui occupa un temps le poste d’arrière, où il connut on ne peut plus logiquement de grandes difficultés, avant de passer à l’ouverture en fin de match.

13. Mathieu Bastareaud : 2/10

Il a tenu son rôle premier qui consistait à marquer Tuilagi. D’un peu trop près d’ailleurs, avec cette boulette qui le vit se griller sans ballon sur l’Anglais dès la première action du match… Pour le reste, "Basta" fut très discret, peu utile en défense face à un jeu anglais privilégiant le jeu au pied plutôt que l’affrontement direct. Guère mieux en attaque (hormis un offload pour Fickou à la 73e), au point de subir notamment un énorme plaquage de Lawes (60e).

Tournoi des 6 Nations 2019 - Mathieu Bastareaud (France) contre l'Angleterre

Tournoi des 6 Nations 2019 - Mathieu Bastareaud (France) contre l'AngleterreMidi Olympique

12. Geoffrey Doumayrou : 3/10

Globalement sevré de bons ballons d’attaque, peu incisif en défense, il a clairement souffert de la comparaison avec son vis-à-vis Henry Slade. Il a au moins pour lui de s’être débattu dans un contexte très difficile.

11. Gaël Fickou : 2/10

Peu servi en bout de ligne, le Parisien n’avait pas grand-chose à se reprocher hormis cette faute à la retombée d’un coup de pied de Parra. Et puis, il y eut ce retour sur Chris Ashton, qui coûta un essai de pénalité et lui valut un carton jaune (50e). Sévère, mais pas injustifié non plus... Une seule certitude à l’issue de cette rencontre : Fickou s’ennuie ferme à l’aile, ainsi que ses attitudes loin du ballon l’ont laissé entendre.

10. Camille Lopez : 2/10

D’entrée de jeu, son plaquage manqué sur Daly donna le ton d’une prestation difficile. Ciblé par les premiers attaquants anglais, le Clermontois a surtout souffert de la comparaison avec son vis-à-vis Owen Farrell dans le jeu au pied. Sa touche rapidement jouée avant la pause fut également préjudiciable aux Bleus, qu’elle mit dans le rouge juste avant la pause. Et l’on ne parle pas de la passe interceptée par Slade, prélude au carton de Fickou. Remplacé par Ntamack à l’heure de jeu.

Tournoi des 6 Nations 2019 - Camille Lopez (France) contre l'Angleterre

Tournoi des 6 Nations 2019 - Camille Lopez (France) contre l'AngleterreIcon Sport

9. Morgan Parra : 2/10

On ne saurait lui reprocher d’avoir été mis au supplice dans le troisième rideau, où le staff tricolore avait décidé de le positionner en défense. Dans ce rôle à contre-emploi, Parra a logiquement eu beaucoup de mal, pris de vitesse sur le premier essai de May et auteur de l’en-avant à l’origine du troisième. Il a également manqué de précision dans son jeu au pied d’occupation. À sa décharge toutefois, l’absence de pied droit dans l’équipe ne l’a pas aidé, qui l’a obligé à prendre beaucoup trop de responsabilités. Remplacé dès la 47e par Antoine Dupont, qui a tenté d’apporter son dynamisme habituel et pris de bonnes initiatives (3 franchissements), sans grand succès toutefois.

8. Louis Picamoles : 6,5/10

Picamoles peut bien être en déficit de dextérité sous les ballons hauts, son impact physique est aujourd'hui indispensable aux Bleus. Il fait partie des rares Français à avoir avancé aux impacts, à de nombreuses reprises. A ce stade du chantier bleu, c'est déjà beaucoup.

7. Arthur Iturria : 3/10

Placé dans le couloir des 5m en attaque, il a trop subi physiquement pour mettre en place son jeu. Beaucoup de maladresses, aussi. Globalement, un jour sans, que son investissement en défense ne suffit pas à masquer.

6. Yacouba Camara : 2/10

Face aux vagues anglaises incessantes et sans munition offensive, le Montpelliérain n'a jamais pesé. Ni aux impacts, qu'il a perdus le plus souvent. Ni dans le système, où ses courses n'ont pas comblé les espaces dans la défense bleue.

5. Sébastien Vahaamahina : 5,5/10

S'est beaucoup employé en défense et dans les tâches obscures. Manque toujours de précision dans ses interventions, mais son investissement au combat ne souffre d'aucun reproche.

4. Félix Lambey : 5/10

Volontaire en défense, avec des plaquages bas pour compenser son déficit physique sur la ligne d'avantage. Encourageant pour une première titularisation. Remplacé par Gregory Alldritt en fin de match (70e).

Tournoi des 6 Nations 2019 - Altercation entre Felix Lambey (France) et Mark Wilson (Angleterre)

Tournoi des 6 Nations 2019 - Altercation entre Felix Lambey (France) et Mark Wilson (Angleterre)Icon Sport

3. Demba Bamba : 6/10

Il a été solide sous la pression physique anglaise et à son avantage en mêlée fermée, face à Mako Vunipola. Un rayon de soleil. Remplacé par Dorian Aldegheri (57e) qui a souffert en mêlée.

2. Guilhem Guirado : 3/10

Entame franchement ratée pour le capitaine, dans tous ses secteurs d'intervention. La suite ne sera pas beaucoup mieux, malgré un regain de forme en fin de match. Guirado s'use au combat, n'y domine pas et y perd sa lucidité. Remplacé par Bourgarit à la fin (75e).

1. Jefferson Poirot : 3/10

Il s'est concentré sur les zones de combat. Comme les autres, il y a souffert. Sa volonté d'intervenir au grattage n'a jamais été couronnée de succès. Remplacé par Dany Priso (64e), pas plus dominant avant de se blesser.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0