Icon Sport

6 Nations 2019 - Les notes des Bleus : Lambey, Ntamack et Ramos (XV de France), l’atout fraîcheur

Les notes des Bleus : Lambey, Ntamack  et Ramos, l’atout fraîcheur
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 24/02/2019 à 08:53Mis à jour Le 24/02/2019 à 09:12

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Le trio a apporté un véritable enthousiasme qui a fait du bien au XV de France. Si tout n’a pas été parfait, ils ont démontré de belle choses prometteuses pour le court terme des Bleus.

1. Jefferson Poirot (4/10)

Un peu trop discret autour des rucks. Quelques bonnes charges en début de rencontre où il a avancé. Mais il n'a pas eu son activité habituelle. Un exemple ? Seulement six plaquages dont deux ratés... Remplacé par Etienne Falgoux (70e)

2. Guilhem Guirado (5/10)

Il a eu beaucoup d'activité. À son actif : douze plaquages en première période alors qu'il est sorti 9 minutes sur protocole commotion. C'est énorme. En revanche, il a été sanctionné à trois reprises en première mi-temps,en raison d’un excès d’engagement, pour être entré sur le côté d'un ruck (3e), pour avoir gardé le ballon au sol et pour pour un hors jeu de ligne (22e). Le capitaine des Bleus voulait faire taire les interrogations à son encontre. Certaines perdurent. Remplacé par Camille Chat (70e).

3. Demba Bamba (7,5/10)

Pour sa deuxième titularisation, il a rendu une très bonne copie. Très propre en mêlée fermée, on l'a vu toucher beaucoup de ballons (13 au total) et s'est montré prompt au soutien sur les zones de ruck. Son dynamisme est précieux. Une faute au sol (20e) sifflée contre lui. Remplacé par Dorian Aldegheri (70e)

4. Félix Lambey (7/10)

Il a été l'un des meilleurs joueurs français sur la pelouse. D'entrée, il a multiplié les gros plaquages (5e). Sur l'essai de Penaud (6e) refusé après vidéo, il est décisif avec un "off load chistera" magnifique. Il a toujours bonifié les ballons et a assumé un lourd travail défensif (14 plaquages). Remplacé par Willemse (70e)

6 Nations 2019 - Félix Lambey réalise un offload pour Wenceslas Lauret (France) contre l'Écosse

6 Nations 2019 - Félix Lambey réalise un offload pour Wenceslas Lauret (France) contre l'ÉcosseIcon Sport

5. Sébastien Vahaamahina (4/10)

Très peu présent dans le jeu offensif, il s'est globalement montré très discret. Il a aussi commis quelques fautes : deux plaquages manqués et un en-avant grossier dans le mouvement (39e).

6. Wenceslas Lauret (7/10)

Comme à son habitude, il a eu énormément d'activité. 23 plaquages (meilleur réalisateur de la rencontre) à son actif. Il a volé un ballon en touche (37e) et gratté un bon ballon dans le camp écossais (60e). Bon en touche (il chipe un ballon), il a été aussi intéressant dans ses courses de soutien offensif. À son débit, il est coupable d'un en-avant dommageable (30e). En suivant, Fickou avait marqué le deuxième essai, refusé à la vidéo.

7. Arthur Iturria (5/10)

On attendait un peu mieux de sa part. Il a volé un ballon en touche (2e) dès le début du match. En revanche, lancé dans le couloir, il s'est bêtement laissé entraîner en touche par le défenseur écossais.

8. Louis Picamoles (5/10)

Une prestation dans la moyenne. Il s'est fait arracher des mains un ballon dans le camp français (5e). Il s'est aussi fait prendre à son extérieur par l'ouvreur écossais Horne au milieu de terrain. Mais il est à l'origine d'un très bon "contest" (29e). Remplacé par Aldritt (70e) qui a inscrit son premier essai avec le XV de France (76e) et a doublé son compteur en fin de match (80+5e).

9. Antoine Dupont (6/10)

Il a constamment tenté d’accélérer le jeu à la sortie des rucks, soit par des courses, soit par des passes rapides. Une deuxième mi-temps plus difficile, même s’il s’est dépensé sans compter. Remplacé par Serin (69e), qui a apporté du leadership, notamment chez les gros.

10. Romain Ntamack (7/10)

Très bon dans le jeu, il a très bien impulsé les offensives françaises. Une petite gourmandise sur son essai (14e), car il oublie trois partenaires situés à son extérieur, mais comme il ne se fait pas reprendre… Très sollicité en défense (15 plaquages en une seule période !), il ne s’échappe pas et démontre de vraies qualités dans ce domaine. Remplacé par Anthony Belleau (76e)

6 Nations 2019 - Romain Ntamack (France) contre l'Écosse

6 Nations 2019 - Romain Ntamack (France) contre l'ÉcosseIcon Sport

11. Damian Penaud (5/10)

A fait très attention à son placement défensif en début de rencontre, il est à la conclusion du premier mouvement de grande ampleur des Bleus (6e), entaché d’un en avant de Dupont.

12. Gaël Fickou (6/10)

Propre et presque timide dans ses interventions en première période, il semble prendre confiance en lui après la pause. Il se reprend bien en défense après un avoir subi un raffut de Sean Maitland (55e). Il a parfois abusé du jeu au pied rasant alors que le coup semblait bon à la main.

13. Mathieu Bastareaud (4,5/10)

Il a cherché à être un point d’appui en attaque et cherchant à faire vivre le ballon après ses prises d’intervalles. Un jeu au pied pour lui-même plein d’à propos.

14. Yoann Huget (5/10)

Coupable de la septième faute française, il est sanctionné pour accumulation d’un carton jaune (28e). Il termine bien l’action pour l’essai du break pour les Français (41e), en revanche après une bonne percée, il conserve son ballon alors qu’il a deux soutiens sur le bord de la touche (60e). Il sauve la mise des Bleus, en arrachant un ballon sur un ballon d’essai à Seymour (69e)

15. Thomas Ramos (7,5/10)

Testé rapidement sous les chandelles (4e), il s’en sort quasi parfaitemen, pris une fois par Strauss (28e). Auteur d’une relance pleine de culot qui déséquilibrera la défense écossaise sur l’essai de Ntamack (14e). Après une bonne première mi-temps, il a paru souffrir un peu physiquement durant la seconde. Suppléé par Medard (69e)

6 Nations 2019 - Thomas Ramos (France) contre l'Écosse

6 Nations 2019 - Thomas Ramos (France) contre l'ÉcosseIcon Sport

Contenus sponsorisés