Icon Sport

6 Nations 2019 - Les Gallois lui promettent l’enfer ! Romain Ntamack résistera-t-il à la pression ?

Les Gallois lui promettent l’enfer ! Ntamack résistera-t-il à la pression ?

Le 31/01/2019 à 18:57

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Titularisé pour la première fois avec le XV de France, Romain Ntamack (19 ans) suscite beaucoup d’espoirs pour relancer les Bleus. Mais le trois-quarts centre toulousain devra répondre à l’énorme pression des Gallois.

Au moins, Romain Ntamack sait à quoi s’attendre. Ce jeudi, Warren Gatland n’a pas caché qu’il comptait réserver un accueil tout particulier au trois-quarts centre toulousain pour son baptême avec le XV de France. "Nous devons envisager de mettre Ntamack sous pression en le défiant sur sa prise de décision et sa défense, en ne lui laissant pas le temps de jouer et en lui faisant passer une journée difficile", a ainsi souligné le sélectionneur du pays de Galles. Vendredi soir sur la pelouse du Stade de France, le joueur de 19 ans sacré l’an passé champion du monde avec les U20 passera, comme beaucoup avant lui, un sérieux test.

" Romain est programmé pour le haut niveau. Il est imperméable à la pression, c’est même un peu déstabilisant"

"Quand un jeune commence, le discours est toujours de dire qu’il faut lui mettre la pression", rappelle Morgan Parra (30 ans, 69 sélections) qui, en son temps, a vécu le même scénario en honorant sa première cape avec les Bleus dans le Tournoi des 6 Nations 2008, à 19 ans. Si beaucoup de jeunes talents français ont souvent trébuché pour leurs débuts internationaux, Romain Ntamack semble être en mesure de passer au travers d’une désillusion de plus.

Pourquoi ? "C’est un joueur programmé pour le haut niveau, lance son coéquipier Yoann Huget. S’il n’est pas prêt ce vendredi, il sera prêt la semaine prochaine ou pour la Coupe du monde. J’espère juste qu’on lui laissera le temps de s’aguerrir parce que c’est une année à 200 km/h pour lui. Tout s’accélère un peu. J’espère qu’on aura le recul par rapport à ces jeunes qu’on a cassés dans le passé. Mais Romain est imperméable à la pression. C’est le signe d’un grand joueur. Ça glisse sur lui, c’est même un peu déstabilisant."

" On sait que la zone sensible est toujours entre le 10 et le 12. Mais les Gallois semble oublier qu’ils viennent à Paris…"

Et le trois-quarts aile du XV de France d’ajouter : "Le 31 décembre contre Toulon, pour son premier match au Stadium devant 30 000 personnes, on se demandait s’il était prêt. Et il a répondu présent. Cette nouvelle génération n’a plus besoin de se préparer deux jours avant. Ils arrivent à basculer à 10 minutes du coup d’envoi. Aujourd’hui, Romain est dans le bain. A lui de se mettre au diapason le plus vite possible." Le plus vite possible, dès ce premier match face aux Gallois, dans une zone du terrain où l’affrontement direct est particulièrement intense.

"On sait que la zone sensible et visée est toujours entre le 10 et le 12. Mais les Gallois semblent oublier qu’ils viennent à Paris, insiste le capitaine Guilhem Guirado. On fera en sorte de bien entourer Romain pour contenir cette pression et qu’il ne soit pas esseulé. J’espère qu’ils le prendront dans la figure. Si on fait tous les efforts, personne ne se retrouvera avec un viseur sur la tête ou situation en d’échec." Les Gallois devront donc s’employer pour étouffer le Toulousain dont le talent fait l’unanimité au sein du groupe tricolore. "Il est pétri de talents, il ne se prend pas la tête. Il pue le rugby, lance Morgan Parra. Il veut nous apporter et il va nous apporter ce qu’il fait avec Toulouse depuis le début de la saison. Il va se lâcher."

Warren Gatland est prévenu.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0