Icon Sport

6 Nations 2019 - Un souffle de jeunesse

Un souffle de jeunesse

Le 23/02/2019 à 17:17Mis à jour Le 23/02/2019 à 18:20

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Les Bleus ont enfin retrouvé le chemin de la victoire en venant à bout de l’Ecosse, ce samedi au Stade de France, qui plus est avec le bonus offensif (27-10). C’est leur premier succès dans ce Tournoi 2019.

La fin de match traduit plus que jamais l’état d’esprit et l’enthousiasme affiché par cette équipe de France. Au-delà de la 80ème minute, elle poursuit ses efforts et se voit récompensée de ses intentions par un essai de Greg Alldritt derrière une mêlée dominatrice pour ainsi récupérer un bonus offensif en guise de cerise sur le gâteau (80’+7). Face à une Ecosse certes remaniée, l’équipe de Jacques Brunel a fait preuve de rigueur sur plus de 80 minutes pour décrocher son premier succès dans ce Tournoi 2019, une victoire logique.

Greg Alldritt auteur d'un doublé en 13 minutes contre l'Écosse

Greg Alldritt auteur d'un doublé en 13 minutes contre l'ÉcosseIcon Sport

Ce succès, il est aussi le fruit d’une volonté et d’une envie caractérisée par la fougue d’Antoine Dupont, la justesse de Romain Ntamack, la folie de Thomas Ramos, le coffre de Demba Damba ou encore les efforts de Felix Lambey. Car oui, il avait été décidé de faire confiance aux jeunes, qui ont rendu la pareille sur le terrain. Les 15 plaquages d’un Ntamack rien que dans le premier acte démontrent tout son investissement défensif, de même que son essai consécutif à un contre initié par Ramos, trouvant un relais avec Dupont (13’).

Quatre essais refusés pour des Bleus pas blasés

Pourtant, il y a parfois de quoi se frustrer. Damian Penaud (7’) et Gaël Fickou par deux fois (31’ et 74’) ont une joie de courte durée, celle de marquer avoir de se voir refuser l’essai à la vidéo pour en-avant ou ballon non aplati dans l’en-but. Mais les Bleus ont fait preuve d’un certain calme dans l’adversité, sans ne se précipiter ni s’énerver face à la difficulté, conservant une solidité défensive malgré une légère indiscipline, répondant de la plus belle des manières au rythme plus que soutenu imposé par le XV du Chardon en seconde période.

Un second acte débuté tambours battants, avec l'essai de Yoann Huget au terme d'une longue séquence, profitant d'un jeu au pied pour lui même de Mathieu Bastareaud (42').

Yoann Huget auteur d'un essai contre l'Écosse

Yoann Huget auteur d'un essai contre l'ÉcosseIcon Sport

Ce n’est d’ailleurs qu’à l’entame du dernier quart d’heure que Jacques Brunel se décide à faire son premier changement, constatant que son équipe est jusqu’ici bien en place et pleine d’énergie sur la durée, après avoir souvent craqué au retour des vestiaires. Ce sang neuf, c’est par exemple Greg Alldritt qui sécurise le succès, encore à la conclusion d’un gros travail en mêlée (75’). Le Rochelais se montre ainsi décisif par son doublé qui permet de ne pas douter quand Ali Price sonne une révolte trop tardive, dans une défense à l’arrêt (78’).

La France retrouve donc le chemin de la victoire, après trois défaites de rang. Il n’y a pas de quoi s’enflammer non plus avant de se déplacer en Irlande, mais cela fait beaucoup de bien.

Contenus sponsorisés