Icon Sport

6 Nations 2019 - Les Bleus à l’assaut de la défense galloise

Les Bleus à l’assaut de la défense galloise

Le 01/02/2019 à 14:59Mis à jour Le 01/02/2019 à 19:14

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Reconnu pour sa défense, le Pays de Galles devra toutefois se méfier de la vitesse proposée par les Bleus. Décryptage avec l’entraîneur de la défense du XV de France, Jean-Marc Béderède.

Leur "rush-defence" est devenue une marque de fabrique. Depuis plusieurs saisons, les Gallois brillent dans le secteur défensif où leur faculté à agresser le porteur de balle tout en coupant les extérieurs étouffent bien souvent les offensives adverses. Sur l’ensemble de la saison 2018, les joueurs de Warren Gatland ont encaissé 20 essais en 12 rencontres, dont 5 lors de leur plus large revers de l’année contre l’Irlande (37-27) dans le Tournoi des Six Nations. Alors quelles sont les armes à la disposition des Bleus pour percer cette muraille ?

Chercher le point de rupture

"La défense galloise est très performante avec peu d’essais encaissés. Ils sont très compacts et interviennent très vite sur le porteur de balle. Il faudra mettre de la vitesse, jouer dans les intervalles. Si leur défense est compacte, cela veut dire aussi qu’il existe des espaces sur les extérieurs. Il faut donc arriver à générer des libérations rapides, faire avancer le porteur de balle. Il y a des failles. On va chercher à gérer cette activité du ballon au mieux pour se rapprocher du point de rupture. Toutes les équipes cherchent à mettre le plus de pression possible pour trouver ce moment où l’on désorganise un petit peu la défense pour exploiter des espaces."

XV de FRance - Les Bleus à l'entraînement

XV de FRance - Les Bleus à l'entraînementIcon Sport

La pluie peut-elle compromettre les plans tricolores ?

"Même avec un ballon glissant, on a des joueurs capables de se faire des passes. Après cela nécessite de modifier les distances et les rapports entre les joueurs. Si la pluie est vraiment présente, il faudra mettre de la vitesse autrement en étant sur de l’alternance avec l’utilisation du jeu au pied. On l’avait très bien fait contre l’Afrique du Sud. Mais on a aussi les armes pour jouer dans l’axe avec de gros porteurs de balle pour les fixer (Uini Atonio, Paul Willemse, Louis Picamoles)."

XV de France - Morgan Parra, Maxime Médard et Camille Lopez

XV de France - Morgan Parra, Maxime Médard et Camille LopezIcon Sport

Les Bleus tiendront-ils physiquement ?

"Les joueurs se sont préparés pour aller dans des zones d’intensité très élevée. Ils ont vraiment fait les efforts pour. On a mis l’accent sur le rythme dans nos entraînements même s’il faut gérer les corps, garder de la fraîcheur physique pour le match. Mais on cherche à atteindre des pics d’intensité dans les déplacements, dans les replacements pour mettre les joueurs dans un contexte proche de celui du match. Et les joueurs nous ont montré qu’ils en ont la capacité. Ils seront prêts."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0