Icon Sport

6 Nations 2019 - Les Bleus à la merci du jeu au pied irlandais ?

Les Bleus à la merci du jeu au pied irlandais ?

Le 05/03/2019 à 16:00

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - En grande difficulté face à l’Angleterre dans le secteur du jeu au pied de pression, les Bleus devraient connaître la même problématique en Irlande. Auront-ils les armes pour contrer les hommes de Joe Schmidt ?

Ils avaient été éparpillés façon puzzle sur la pelouse de Twickenham. Le 10 février dernier, à l’occasion du Crunch (44-8), les joueurs du XV de France s’étaient fait balader par les Anglais dans le Temple du Rugby. Les coups de pieds par-dessus, rasants, en diagonale d’Owen Farrell, Henry Slade et autre Elliot Daly avaient ridiculisé les joueurs de Jacques Brunel, impuissants dans la dimension stratégique. "Ce que nous a proposé l’Angleterre était d’une très grande qualité. C’était très difficile d’arriver à trouver toutes les solutions", reconnaît le sélectionneur du XV de France avec une forme de fatalité.

" Il faut s’attendre à des séquences terribles "

Ce dimanche, à l’occasion du déplacement à l’Aviva Stadium de Dublin, les Bleus devraient connaître le même type de scénario. S’ils ont affiché quelques garanties dans ce secteur contre l’Ecosse, les Tricolores passeront un test nettement plus sérieux contre le XV du Trêfle.

6 Nations 2019 - Jonathan Sexton (Irlande) tapant un coup de pied contre l'Italie

6 Nations 2019 - Jonathan Sexton (Irlande) tapant un coup de pied contre l'ItalieIcon Sport

"On connaît les caractéristiques de l’Irlande qui est très axé sur la possession du ballon, qui est capable de mettre de longues séquences en contrôlant parfaitement leur mouvement. Il va falloir être capable de résister pendant longtemps, insiste Jacques Brunel. Les Irlandais, avec un jeu de pression haut avec Conor Murray, sont dangereux dans ce secteur. Il faut s’attendre à des séquences terribles, je ne vois pas pourquoi l’Irlande changerait son fusil d’épaule. Cette équipe a des certitudes sur sa capacité à imposer quelque chose à l’adversaire. Mais c’est une caractéristique que l’on doit maîtriser quel que soit l’adversaire."

" Nous n’avons pas toujours trouvé l’équilibre du jeu au pied "

Dans l’histoire récente du XV de France, les Bleus ont rarement brillé dans le jeu au pied, en raison d’un manque de lucidité tactique et frappés d’une certaine fébrilité technique. "Il est vrai que nous n'avons pas toujours trouvé l'équilibre du jeu au pied, reconnaît Jacques Brunel. Fondamentalement, on n’est pas obligatoirement à enclin à utiliser ces atouts. Cela fait partie du bagage que doivent avoir les joueurs. Nous pratiquons un rugby de main et c'est à nous de trouver ces réglages."

" Je pense que je peux être une cible privilégiée "

Que ce soit avec les coups de pied par-dessus de Conor Murray, les chandelles de Rob Kearney ou les diagonale du maestro Jonathan Sexton, les Bleus n’auront pas droit à l’erreur à l’Aviva Stadium. "Je pense que je peux être une cible privilégiée, confie l’arrière Thomas Ramos en esquissant un sourire. Je sais que je vais avoir droit à quelques chandelles sur le début de match. Mais je l’appréhende dans le bon sens. Sur le premier ballon, il va falloir que j’y aille."

Les Bleus devront également répondre présent offensivement dans ce secteur. "Quand on a le ballon dans le camp adverse, on préfère le tenir mais il ne faudra pas se priver d’utiliser l’option du jeu au pied, si on n’avance pas au bout de trois, quatre temps de jeu, avec le 9, le 10 et même Gaël Fickou qui a utilisé le jeu au pied rasant deux, trois fois contre l’Ecosse, explique Thomas Ramos. Pour l’adversaire, c’est plus compliqué de sortir de son camp et nous ça nous fait de bons ballons." Des ballons qui pourraient être des denrées rares.

Vincent PERE-LAHAILLE

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0