Icon Sport

L’Écosse passe à un cheveu de l’exploit du siècle

L’Écosse passe à un cheveu de l’exploit du siècle

Le 16/03/2019 à 19:45Mis à jour Le 16/03/2019 à 21:20

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Les Ecossais ont réalisés l'impossible ! Menés 31-0 à la 30ème minute à Twickenham, les coéquipiers héroïques de Finn Russell ont réussi l'exploit de faire match nul (38-38).

Le rugby est parfois injuste. Et le cœur ne suffit pas toujours. Revenus de l’enfer après avoir été menés 31-0, les Écossais ont concédé le match nul à la dernière seconde face à une équipe d’Angleterre dont le manque d’humilité aurait mérité plus forte sanction. 38-38 au final et pas moins de onze essais dans cette rencontre de haute volée, qui a conclu en beauté le Tournoi 2019. Et qui a confirmé que le XV du Chardon, handicapé par de nombreuses blessures, vaut bien mieux que ce qu’il a pu démontrer en ce début d’année.

6 Nations 2019 - Ben Youngs (Angleterre) à la lutte avec Ali Price (Ecosse)

6 Nations 2019 - Ben Youngs (Angleterre) à la lutte avec Ali Price (Ecosse)Icon Sport

Lorsque Sam Johnson concluait une course de 40 mètres sous les poteaux après avoir résisté à trois adversaires (31-38, 76e), l’Écosse pensait même tenir l’exploit du siècle. Une improbable remontée initiée par un contre du capitaine Stuart McInally quarante minutes plus tôt (7-31). Un cinglant 38-0 infligé au XV de la Rose sur sa pelouse de Twickenham, avec six essais à la clé. Du jamais vu. Si l’essai de George Ford au bout des arrêts de jeu (80e+4) ne calmera pas la colère d’Eddie Jones, dont le visage n’a eu de cesse de se fermer au cours de la deuxième mi-temps, il évite à l’Angleterre une encore plus grande déconvenue à quelques mois de la Coupe du monde.

Farrell s’est effondré, Russell s’est démené

Le sélectionneur n’avait d’ailleurs pas affiché une mine plus réjouie pendant la première demi-heure du match, alors que son équipe offrait un véritable récital. Quatre essais, dont une superbe combinaison en touche conclue par Tom Curry (14-0, 9e), et une maîtrise absolue qui laissaient suggérer que, même dans l’incapacité de remporter le Tournoi 2019 alors que le pays de Galles venait de valider son Grand Chelem quelques instants plus tôt, cette Angleterre était déjà tournée vers le Japon. Et qu’elle s’offrait une répétition générale. Las, le rideau a donc vite été baissé. Tombés dans la facilité, Ben Youngs et ses partenaires ont payé leur manque de respect au prix fort.

6 Nations 2019 - Finn Russell (Ecosse) célébrant le 4ème essai des Ecossais

6 Nations 2019 - Finn Russell (Ecosse) célébrant le 4ème essai des EcossaisIcon Sport

Les sifflets puis les chants de Twickenham n’ont en rien inversé la tendance. Inlassablement, l’Écosse a imposé sa patte sur la rencontre. Là où les Bleus avaient été incapables de faire front face à la suprématie anglaise, la bande Finn Russell, qui a inscrit l’essai de l’égalisation en interceptant un Owen Farrell qui s’est progressivement effondré (60e), a au contraire su répondre. Par un engagement sans faille et par une nette supériorité dans les zones d’affrontement. Cette comparaison avec le XV de France n’est pas anodine. Sans l’essai de George Ford, les Tricolores auraient glissé à le cinquième place de ce Tournoi. Décidément, l’Écosse méritait mieux…

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0