Icon Sport

Le XV de France prêt pour son enterrement ?

Le XV de France prêt pour son enterrement ?

Le 17/03/2019 à 14:59Mis à jour Le 17/03/2019 à 15:51

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Quatrième du Tournoi des 6 Nations, le XV de France a rarement semblé aussi fragile. A sept mois de la Coupe du monde au Japon, un miracle est-il envisageable ? Le chantier semble insurmontable.

Si le XV de France se résumait à Damian Penaud et Romain Ntamack, les rêves les plus fous s’offriraient peut-être aux Bleus. On les imaginerait presque le 2 novembre prochain, en finale de la Coupe du monde à Yokohama, prenant de vitesse les All Blacks avant un drop de l’ouvreur toulousain pour offrir au rugby français le trophée Webb-Ellis. Oui mais voilà, le talent de Penaud et Ntamack ne suffit pas à masquer la misère du XV de France. Un XV de France, quatrième du Tournoi des 6 Nations 2019, à la ramasse jusqu’au bout au Stadio Olimpico à un horaire destiné aux équipes réservistes. La victoire contre l’Italie (14-25) est plus qu’anecdotique tant les coéquipiers de Guilhem Guirado ont été incapables, une fois de plus, de tenir le ballon (65% de possession et 71% d’occupation pour les Azzurri, ndlr), d’enchaîner les séquences, bref de mettre en place un véritable plan de jeu.

Tournoi des 6 Nations 2019 - Arthur Iturria, Damian Penaud et Etienne Falgoux (France)

Tournoi des 6 Nations 2019 - Arthur Iturria, Damian Penaud et Etienne Falgoux (France)Icon Sport

Place à l’autoflagellation…

Pour éviter d’être totalement ridicules, joueurs, sélectionneur et dirigeant avaient bien bossé leur plan comm’. Fini les sorties grotesques parsemées de "on n’est pas loin", "on peut rivaliser avec les meilleurs… " Les Bleus ont changé de stratégie en prônant désormais l’autoflagellation plus ou moins calculée pour se racheter un semblant de crédibilité auprès de leurs nombreux détracteurs. Extraits : "On avait vraiment peur. On est lucides sur ce qu'il nous reste à faire. " (Félix Lambey) ; "Le Tournoi est une déception. On a fait des prestations décevantes. On a été trop inconstants" (Jacques Brunel) ; "Ce Tournoi nous montre le travail à accomplir." (Serge Simon).

Bernard Laporte ne peut plus se cacher

Il n’y a finalement que Bernard Laporte pour s’enfermer dans un silence assourdissant. Maintenant le Tournoi des 6 Nations 2019 fini, le XV de France se préparera à la prochaine Coupe du monde qui se déroulera au Japon : "Tout sera remis à zéro… La préparation va tout changer… C’est une compétition différente." Et les autres nations tremblotent déjà à l’idée de nous affronter, non ?

Fabien Galthié pour échapper au pire ?

Alors que faut-il espérer pour rivaliser contre l’Argentine et Angleterre en phase de poules du Mondial nippon ? Ok, concédons que les Bleus seront plus affutés physiquement. Mais les délais seront encore trop courts pour rejoindre les meilleurs dans un domaine cher à Philippe Saint-André : la vitesse. Dans la dimension stratégique, les Tricolores peuvent difficilement tomber plus bas. L’expertise d’un intervenant - la piste Fabien Galthié n’étant pas complètement abandonnée - amènerait toutefois un peu plus de certitudes au maigre plan de jeu actuellement en place.

Fabien Galthié

Fabien GalthiéIcon Sport

Il est enfin un chantier où les Bleus doivent se remettre en question : le mental. D’accord, les hommes de Jacques Brunel savent se montrer solidaires quand ils subissent une énorme pression. Mais le doute et une faculté très enfantine à céder à l’euphorie les menacent inlassablement. Un joueur dégage pourtant ce sang-froid, cette sérénité, ce calme indispensable pour se hisser au niveau des meilleurs : Romain Ntamack. Certains de ses coéquipiers plus expérimentés feraient bien de s’en inspirer au lieu de s’agiter dans des célébrations d’essais dignes de petits garçons. Habitué à réagir dans l’urgence, le rugby français pondra dans quelques jours un plan d’action "génial" dont les petites réunionites de Marcoussis ont le secret. Mais sa lâcheté et ses coups bas auront bien du mal à éviter l’enterrement du XV de France.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0