Icon Sport

L'antisèche : Quel labeur... ou quel trompe-l'oeil !

L'antisèche : Quel labeur... ou quel trompe-l'oeil !
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 16/03/2019 à 16:10Mis à jour Le 17/03/2019 à 10:39

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Les Français ont gagné, mais ils ont souffert. Et les Italiens se sont faits refuser trois essais. Parisse méritait clairement une autre "der" dans le Tournoi.

Le match

La France s'est imposée 25-17, en marquant trois essais mais que ce fut laborieux. On peut même parler de trompe l'oeil En fait ce match, ce sont d'abord les Italiens qui l'ont perdu par leur inefficacité. Elle fit très mal au cœur, même pour les plus fervents supporteurs français. Les Bleus ont énormément souffert sur les impacts, ils ont multiplié les maladresses, les ballons manqués sur leurs lancers en touche, ainsi que les actes d'indiscipline. Une chose les a sauvés : la mêlée, et c'est vrai une propension à marquer rapidement sur leurs rares bons ballons. Tout le contraire de l'Italie, généreuse, mais trop fébrile.

L'action du match

L'essai de Huget en bout de ligne sur passe de Maxime Médard (46e). Le travail de Ntmack en amont fut superbe. Un crochet intérieur pour servir Lembey d'abord, puis une double-sautée pour son arrière grand champ.

Le coup du sort

La sortie prématurée de Guilhem Guirado, visiblement touché aux côtes. Le capitaine tricolore aurait-il poussé ses hommes à mieux faire ? On ne le saura jamais. Mais cette situation aurait pu poser un gros problème en fin de partie quand Chat se fit expulser temporairement. Il fallut mettre Priso au talonnage et le Rochelais s'est bien acquitté de cette très délicate mission.

Le fait du match

L'incroyable malchance des Italiens qui sont allés cinq fois dans l'en-but des Bleus sans pouvoir aplatir franchement. Ils se souviendront longtemps de ce coup de pied à suivre de Allan renvoyé par la base du poteau (25e) ou de cette maladresse de Zanon (77e) qui au moment de marquer se laissa arracher le ballon par Penaud. Il le tenait du mauvais côté.

Le tournant

Il y en eut beaucoup, mais l'essai refusé à Zanon a pesé très lourd car les Français semblaient à l'agonie.

L'homme du match

Romain Ntamack s'est montré décisif sur les trois essais français et finit en offrant sur un plateau l'essai à Damian Penaud. Il a aussi réussi un drop. Il a parfois souffert en défense, c'est vrai, mais il était particulièrement visé. Une partie de haut niveau pour le Toulousain.

La question

Est-on rassuré avant la Coupe du monde ? Clairement non, l'équipe de France a été par moment copieusement dominée, elle a même montré des carences qui la situe dans une sorte de deuxième division européenne qui ne dit pas son nom. Seule la médiocrité italienne l'a tirée de ce très mauvais pas. Ceci dit, les Français gardent une certaine assurance en mêlée. Et conserve quelques talents offensifs, un Penaud ou un Ntamack semblent capables de réussir un petit exploit à tout moment, ça peut toujours servir avec un peu de chance.

Sondage
11401 vote(s)
Oui
Non
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0