Getty Images

6 Nations 2019 - L'Angleterre renversée par les Gallois !

L'Angleterre renversée par les Gallois !

Le 23/02/2019 à 19:33Mis à jour Le 23/02/2019 à 21:06

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Menés 10 à 3 à la mi-temps, le XV du Poireau a su trouver les ressources pour couler le navire anglais, qui semblait voguer tout droit vers le Grand Chelem. Deux essais de Cory Hill et Josh Adams ont fait complètement sauter le verrou du XV de la Rose dans le dernier quart d'heure.

Un combat de titans. Gallois et Anglais ont livré un duel à très haute intensité ce samedi au Principality Stadium de Cardiff. Et comme souvent dans pareille situation, c’est le cœur et l’abnégation des Diables Rouges qui a permis de faire la différence. Menés 3-10 à la pause, muselés par une défense imperméable, les hommes de Warren Gatland ont été puiser dans leurs dernières réserves pour renverser le score et s’assurer la victoire dans la dernière ligne droite (21-13).

Le tournant du match en est presque passé inaperçu au coeur de cette bataille de tous les instants. Deux petites pénalités en quelques secondes qui témoignaient en réalité d’une certaine fébrilité. Et qui remettaient surtout les Gallois dans la course en offrant trois points gratuits (9-10, 57e). Eddie Jones, lui, a senti le danger. Et a immédiatement décidé de remplacer le responsable de ces deux fautes, Kyle Sinckler, pourtant irréprochable jusqu’alors avec une vingtaine de plaquages à son actif et une nette domination en mêlée fermée. Mais le mal était fait.

Liam Williams (Galles) à la lutte avec Owen Farrell (Angleterre)

Liam Williams (Galles) à la lutte avec Owen Farrell (Angleterre)Icon Sport

Liam Williams étincelant, Tom Curry n’a pas suffi

Liam Williams, étincelant sous les ballons hauts et à la relance, et logiquement élu homme du match, avait déjà maintenu l’espoir de ses partenaires en les replaçant systématiquement dans l’avancée. Et Dan Biggar, fraîchement entré, venait de prendre immédiatement les commandes de la machine galloise, en se montrant bien plus inspiré que son prédécesseur Gareth Anscombe. Dans leur sillage, les Gallois ont vu leur obstination récompensée. En forçant une première fois le verrou anglais grâce à Cory Hill au terme d’une action de soixante mètres (68e). Puis en scellant leur succès dix minutes plus tard grâce à Josh Adams, à la réception d’une merveille de passe au pied… de Dan Biggar (78e).

En face, les Anglais n’ont pourtant pas commis de véritable erreur. Ils ont même fait preuve de la même maîtrise que celle affichée lors de leurs dernières sorties. Mais peut-être à l’excès. Dominateur techniquement en conquête, parfaitement installé en défense, le XV de la Rose a aussi été trop propre. Incapable de folie. A l’image d’un Owen Farrell, tranchant et chirurgical dans son occupation au pied, mais très peu en vue au moment de dynamiter le jeu. Ou d’un Eliott Daly, sobre dans son rôle d’arrière, mais loin de tenir la comparaison avec Liam Williams et finalement dépassé sur le deuxième essai gallois.

6 Nations 2019 - Josh Adams contre l'Angleterre

6 Nations 2019 - Josh Adams contre l'AngleterreIcon Sport

Au final, seul Tom Curry a globalement dépassé au milieu d’un collectif anglais trop lisse et propre sur lui. Présent sur tous les contests, sur tous les plaquages (24), il s’est même offert le luxe d’être à la conclusion de la seule véritable offensive d’envergure de son équipe (27e). Mais le jeune troisième ligne n’a donc pas suffi pour contenir l’envie de la bande d’Alun-Wyn Jones. Les Anglais ne peuvent plus espérer réaliser le grand chelem cette année. Les Gallois, si.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés