Icon Sport

Brunel : "On a souffert"

Brunel : "On a souffert"
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 16/03/2019 à 16:55Mis à jour Le 16/03/2019 à 18:46

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Le sélectionneur tricolore n'était pas vraiment satisfait de son équipe après la victoire en Italie mais il veut retenir l'état d'esprit de ses hommes qui ont résister au siège des Italiens.

Rugbyrama : Quel est votre sentiment après cette courte victoire face à l'Italie ?

Jacques Brunel : Nous étions sous pression. Elle est là depuis le début du Tournoi et nous avons eu des prestations qui ne nous ont pas rassuré. Certaines ont même été décevantes, on le sait. Nous n'avons pas su contrecarrer la pression italienne en raison de nos fautes et des erreurs en début de partie. Mais nous avons su résister et optimiser toutes les occasions que se sont présentées. Nous Aurions voulu mieux maîtriser ce match mais nous n'avons pas su le faire donc on a souffert.

Comment expliquez-vous cette occupation italienne et cette absence de possession en votre faveur ?

J. B. : Cela s'explique par la perte de deux ballons en touche en début de match, par cette première mêlée où nous avons été en difficulté, par des en-avants dans nos vingt-deux mètres. Et puis nous avons concédé beaucoup trop de pénalités pour ce niveau là. L'Italie a pu camper sur notre ligne et un déséquilibre s'est créé. Il était difficile à rétablir.

Avez-vous le sentiment que les rebonds ont été de votre côté cette fois ?

J. B. : Effectivement, pour une fois, on a eu des rebonds de notre côté. Mais je retiens que nous avons montré du caractère jusqu'à la fin, car l'Italie nous a imposé une forte occupation et une forte présence près de nos lignes. L'Italie a réalisé une prestation de qualité, elle doit regretter cette défaite. De mon côté, je vais mettre en avant notre capacité à résister.

Qu'allez-vous retenir de ce Tournoi en vue de la prochaine Coupe du monde ?

J. B. : La Coupe du monde, c'est quelque chose de complètement différent. Nous allons avoir un temps plus long pour nous préparer, à un autre format de compétition avec quatre matchs décisifs. Nous allons avoir du temps pour régler tous ces détails qui n'ont pas été bons pendant ce Tournoi. Mais, quoi que nous venons de vivre, une Coupe du monde reste moment particulier.

Vidéo - Brunel : "Le Tournoi est une déception"

03:09
" Le Tournoi est une déception"

Que retenir de ce Tournoi ?

J. B. : Je vais retenir deux choses. Ce caractère que l'on a montré dans périodes difficiles et l'éclosion des jeunes talents comme Romain Ntamack, qui a montré des qualités aujourd'hui à ce poste d'ouvreur, mais je pense aussi à Demba Bamba. Je vais donc retenir l'éclosion de ces jeunes et l'envie des anciens de les encadrer.

Et sur le plan des résultats ?

J. B. : Le Tournoi est une déception. Nous sommes déçus de ce tournoi. Nous avons été trop inconstants, en étant quelque fois pas bons, même mauvais. Comme aujourd’hui, nous avons des moments où nous avons manqué de maîtrise et d'autres moments de fulgurance. Nous sommes trop inconstants pour être satisfaits

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0