Icon Sport

6 Nations 2019 - Le XV de France humilié par les Anglais !

Humiliés !

Le 10/02/2019 à 17:58Mis à jour Le 11/02/2019 à 13:48

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Les Bleus ont concédé une seconde défaite en autant de journées dans cette édition 2019 du Tournoi, l’une des plus lourdes de leur histoire à Twickenham. L’Angleterre s’impose 44 à 8 face à une équipe de France dépassée.

De ce match, l’on attendait beaucoup. Peut-être même trop. Car si avant ce crunch on se prenait à rêver d’exploit et de révolte, cette (lourde) défaite rappelle à quel point l’équipe de Jacques Brunel est malade. Car le XV de France est passé totalement au travers pendant les 80 minutes de cette rencontre qui débute de la plus mauvaise des manières, avec un essai de Jonny May dès la 2ème minute. Elliot Daly profitant d’une perte de balle adverse pour propulser son ailier dans le dos d’une défense prise à revers sur le premier mouvement.

D’un jeu au pied, tout bascule. Cette tactique sera d’ailleurs le maitre-mot du jeu anglais tout au long de cette partie ; une capacité à maintenir sans cesse la pression. L’ailier de Leicester est à la conclusion de la première action et récidive par deux fois en réceptionnant une passe sautée d’Owen Farrell sur un renversement (24’), puis un coup de pied dans la profondeur de Chris Ashton suite à un duel aérien perdu par Morgan Parra (29’). Ce triplé scelle déjà le score d’un match bien mal embarqué pour des Bleus en grande souffrance.

À 1 point de la plus large défaite

Se dire que désormais la prochaine confrontation entre Anglais et Français aura lieu en Coupe du Monde n’a rien de rassurant, comme l’incapacité à surfer sur une note positive. L’essai de Damian Penaud avant la pause est pourtant l’occasion idoine, après un numéro de Yoann Huget parti depuis son camp (35’). Sauf qu’Henry Slade profite encore d’un coup de pied bien senti de Ben Youngs pour terminer un mouvement parfaitement exécuté (40’). Le danger est permanent, l’erreur se paie cash et le moindre espace laissé est exploité.

Quand Gaël Fickou plaque sans ballon Ashton au retour des vestiaires, Nigel Owens n’a d’autre choix que d’indiquer un essai de pénalité (50’). L’addition se corse encore suite à une pénalité vite jouée et un Farrell toujours prompt à vouloir jouer au pied pour terminer lui-même cette action éclair (55’). Défait de 36 points, le XV de France tombe à 1 longueur de son plus lourd revers à Twickenham, datant de janvier 1911 (37-0). L’on peut ainsi parler d’une humiliation qui rajoute de la pression à la réception de l’Ecosse le 23 février.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0