Icon Sport

6 Nations 2019 - Et si Félix Lambey méritait mieux ?

Et si Lambey méritait mieux ?

Le 06/02/2019 à 13:12Mis à jour Le 06/02/2019 à 13:16

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Souvent convoqué en équipe de France, Félix Lambey (24 ans, 3 sélections) a rarement eu l’occasion de s’exprimer sur le terrain. Et si son entrée remarquée face aux Gallois changeait la donne ?

Il ne s’est jamais plaint. Félix Lambey n’est pas du genre à exposer sa frustration en lâchant une petite phrase. Et pourtant, le deuxième-ligne de Lyon s’est armé de patience avant d’avoir sa chance sous la tunique frappée du Coq. Vendredi dernier, à l’occasion de la première journée du Tournoi des Six Nations face au pays de Galles (19-24), le joueur formé à Lons le Saunier a marqué les esprits. "J’étais assez content parce que j’ai eu pas mal de temps de jeu pour un remplaçant (21 minutes de jeu, ndlr), confie-t-il. Ce n’était pas facile, c’était une période compliquée dans le match avec deux essais encaissés. Mais j’étais déterminé pour apporter un maximum à l’équipe."

" Dès ma première convocation, j’ai eu comme objectif de prendre une place"

Entré en jeu à la place de Paul Willemse (59ème), Félix Lambey s’est immédiatement démarqué par sa vivacité et sa faculté à avancer ballon en mains. "J’aime porter les ballons, c’est une de mes qualités, explique-t-il. Je suis moins dense (1,96m, 109 kg) que d’autres sur le terrain alors j’essaye de compenser en étant actif sur le terrain. J’essaye d’être en avance sur les défenses pour faire la différence." Des différences, Lambey en a fait avec 14 mètres parcourus balle en mains pour 7 courses, 3 défenseurs battus et 1 franchissement. Sans oublier 4 plaquages dont 0 manqué.

" C’est maintenant que je dois appuyer et montrer au staff que je suis présent"

Une prestation qui forcément interroge quand, dans le même temps, Paul Willemse, attendu pour son impact physique, a été bien timide contre les Gallois. Mais Lambey peut-il être intronisé titulaire pour le Crunch ? "Dès ma première convocation, j’ai eu comme objectif de prendre une place, reconnaît-il. Quand je viens ici (à Marcoussis, ndlr), c’est pour me montrer et m’installer dans cette équipe. C’est maintenant que je dois appuyer et montrer au staff que je suis présent. Maintenant que je joue, je peux montrer ce dont je suis capable, c’est plus facile. A moi de saisir cette chance."

Fan de Serge Betsen et de Jérôme Thion

Au CNR de Marcoussis, le "rouquin de Lons-le-Saunier" peut compter sur l’oreille attentive de son ancien entraîneur de club, Sébastien Bruno en charge des avants tricolores. "Ça a facilité mon intégration par rapport à sa méthode de travail, explique-t-il. Il vient parfois me conseiller, il me met en confiance, ça m’aide mais en équipe de France, il n’y a pas de traitement de faveur, sinon j’aurais joué un peu plus tôt", lance-t-il dans un sourire qui ne fait pas oublier son faible de temps de jeu avec les Bleus : 66 minutes en trois matches.

"Je n’ai pas beaucoup joué alors j’ai beaucoup d’appétit, avoue-t-il. J’ai une quinzaine de semaines en équipe de France pour trois sélections. Je suis très motivé pour la moindre minute de jeu qu’on me donne." Grand fan dans sa jeunesse du Biarritz Olympique, de Serge Betsen et de Jérôme Thion, Félix Lambey pourrait très vitre bousculer la hiérarchie en place.

6 Nations 2019 - Félix Lambey (XV de France) contre le Pays de Galles

6 Nations 2019 - Félix Lambey (XV de France) contre le Pays de GallesIcon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0