Icon Sport

Attention à l'explosion des Bleus en Italie

Attention à l'explosion des Bleus en Italie
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 11/03/2019 à 17:51

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Corrigés en Irlande et dépassés dans tous les secteurs de jeu, les Bleus s'avanceront sans fanfaronner à Rome.

Dans ce Tournoi 2019 comme ceux qui l'ont précédé, la France n'a plus grand-chose à jouer au moment de préparer sa dernière rencontre. Pour la victoire, l'affaire est évidemment pliée depuis longtemps. Depuis le premier match, en fait, et la défaite à domicile face au pays de Galles qui annonçait déjà un nouvel hiver de galères. Les Bleus n'accrocheront même pas le podium et, seule joyeuseté toute relative, ils sont assurés de laisser la dernière place aux Italiens, quoiqu'il se passe Rome. Alors, quel sera l'enjeu de la rencontre à venir, ce samedi au Stadio Olimpico ? L'honneur, pardi. En tout cas, ce qu'il en reste.

6 Nations 2019 - Edoardo Padovani (Italie)

6 Nations 2019 - Edoardo Padovani (Italie)Icon Sport

Factuellement, les Bleus ont vu leur marge se réduire franchement sur l'Italie. Pas que la sélection transalpine progresse tellement, mais l'écroulement du XV de France devrait au moins le prémunir de tout excès de confiance. On peut au moins l'espérer, sachant que ces Bleus avaient déjà payé cher un tel scénario, en novembre, lorsqu'ils avaient oublié de respecter les Fidjiens au Stade de France, lesquels les avaient immédiatement punis.

Semaine irlandaise et annonce jeudi de la composition d'équipe

Du côté des hommes, Jacques Brunel a reconduit le même groupe de 31, remplaçant seulement ses deux joueurs blessés (Jefferson Poirot et Wenceslas Lauret) par les rappels de Dany Priso et Kélian Galletier. Ces deux renforts arriveront en ce début de semaine à Dublin, où les Bleus ont choisi de rester jusqu'à jeudi avant de rejoindre Rome, sans passer par Paris.

Test Match - Dany Priso (France) contre l'Afrique du Sud

Test Match - Dany Priso (France) contre l'Afrique du SudIcon Sport

Jeudi, c'est également le jour où le sélectionneur donnera sa composition d'équipe. La petite révolution de programmation décrétée avant l’Écosse a fait long feu. À la demande des joueurs, qui voulaient gagner en confort de travail, la composition devait désormais être dévoilée dès le mardi. Deux matchs plus tard, Brunel revient sur son annonce et reprend son schéma du début de Tournoi, renforçant encore un peu plus le sentiment d'improvisation générale qui flotte autour de cette équipe.

Contenus sponsorisés