Icon Sport

Vers quelques ajustements pour défier les Gallois ?

Vers quelques ajustements pour défier les Gallois ?

Le 12/03/2018 à 09:51Mis à jour Le 12/03/2018 à 09:56

Alors qu’Hugo Bonneval et Guilhem Guirado sont encore incertains pour affronter les Gallois, le staff du XV de France pourrait effectuer quelques ajustements lors de la dernière rencontre du Tournoi des 6 Nations.

On imagine assez bien le mal de tête qui attend le staff du XV de France dès aujourd’hui. Après le succès face à l’Angleterre (22-16), l’équipe qui débutera le 17 mars prochain, sur la pelouse de Principality Stadium de Cardiff, devrait être identique à celle victorieuse du Crunch. A moins que… "Ne pas changer une équipe qui gagne ? Je crois que c’est une connerie, explique l’entraîneur des arrières Jean-Baptiste Elissalde. Zidane en a changé un paquet (de joueurs du Real dans le match de Ligue des Champions contre le PSG, ndlr). On va avoir besoin de fraîcheur. On fera un bilan mercredi soir. On aura un état des troupes un peu plus précis."

Jean Baptiste Elissalde (France)

Jean Baptiste Elissalde (France)Icon Sport

Dans un premier temps, Jacques Brunel et ses adjoints devront s’assurer que leur capitaine Guilhem Guirado, victime d’un traumatisme du genou, et Hugo Bonneval, sorti à la mi-temps après avoir subi un protocole commotion, seront bien rétablis pour le déplacement au pays de Galles. Les deux joueurs passeront des examens complémentaires dans les prochaines 48 heures. En cas de forfait de Guirado, Adrien Pélissié pourrait connaître sa première titularisation sous la tunique frappée du Coq.

Adrien Pelissie - France

Adrien Pelissie - FranceIcon Sport

Guilhem Guirado et Hugo Bonneval incertains

Dans l’ensemble, tous les joueurs présents sur la feuille de match ont sans doute gagné leur place pour ce dernier rendez-vous. "On a fait qu’un seul changement pour l’Italie avec François Trinh-Duc qui a fait un très bon match, rappelle l’entraîneur de la touche Julien Bonnaire. Apporter quelques retouches, ça peut être bien pour amener une dynamique différente et ne pas tomber dans cette décompression. On va prendre le temps de discuter tranquillement mais je ne pense pas que ça change trop."

Julien Bonnaire (XV de France)

Julien Bonnaire (XV de France)Icon Sport

Le plus gros risque qui guette les Bleus est de tomber dans ce travers bien français : le relâchement. "On sera attentif à notre façon d’être la semaine prochaine dans un contexte beaucoup plus défavorable, prévient Jean-Baptiste Elissalde. On attend un peu plus de constance."

" Apporter quelques retouches, ça peut être bien pour amener une dynamique différente et ne pas tomber dans cette décompression. Julien Bonnaire "

Dans l’éventualité où Hugo Bonneval serait contraint de déclarer forfait, Jacques Brunel relancera-t-il Geoffrey Palis ? Un peu timide lors des premières rencontres contre l’Irlande puis l’Ecosse, l’arrière Castrais n’est pas apparu sur les deux dernières feuilles de match. Le sélectionneur pourrait lui préférer Benjamin Fall repositionné à ce poste après la sortie de Bonneval.

Guilhem Guirado et Hugo Bonneval

Guilhem Guirado et Hugo BonnevalIcon Sport

Ce réajustement libérerait une place à l’aile. Virimi Vakatawa étant l’ombre du joueur qui a enflammé les pelouses du Seven, Gaël Fickou semble tenir la corde. "On sent que Gaël est plein de gaz, insiste Elissalde. On va discuter pour voir si c’est intéressant pour l’équipe de le mettre à l’aile. On l’avait déjà fait à l’époque avec Toulouse. Ça peut être une corde de plus à son arc. Il est en forme." Dernière option, rappeler Teddy Thomas exclu du groupe tricolore après la virée à Edinburgh.

Gael Fickou (France)

Gael Fickou (France)Icon Sport

Gaël Fickou titulaire à l’aile ?

Pour le reste, certains joueurs sont devenus en peu de temps indispensables à l’image du deuxième-ligne Paul Gabrillagues ou du flanker Yacouba Camara. Jacques Brunel dévoilera son XV de départ jeudi 15 mars.

Jacques Brunel

Jacques BrunelIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0