Icon Sport

Sexton a crucifié les Bleus !

Sexton a crucifié les Bleus !

Le 03/02/2018 à 19:42Mis à jour Le 03/02/2018 à 21:31

La France s'incline à domicile au Stade de France 15 à 13 face aux Irlandais sur un drop à la dernière seconde de Jonathan Sexton.

L’on pourra longtemps regretter l’échec d’Anthony Belleau sur une pénalité à la 78ème minute, après un très gros travail de la première ligne en mêlée fermée et qui était là une occasion rêvée pour se mettre définitivement à l’abri. Le XV de France mène alors 13 à 12. Dans la continuité et après un match quasiment entier à défendre, à tenir bon du côté des Bleus, Jonathan Sexton trouve quand même les ressources pour déclencher un drop au terme d’une séquence de 5 minutes. Malgré les crampes. Et offrir le succès à l’Irlande.

Ce final, c’est le scénario le plus difficile à encaisser. Car il y avait eu un éclair de Teddy Thomas. On joue la 72ème minute quand l’ailier part de son camp et déroule dans un tout petit espace pour une course de 60 mètres jusque dans l’en-but, faisant se soulever le Stade de France. Menée 12 à 6, la France prend alors pour la première fois l’avantage. Pourtant, l’Irlande avait eu l’occasion de prendre 9 points d’avance mais Sexton ratait une pénalité bien placée – son premier échec depuis 2 ans le Tournoi – et synonyme d’espoir (63’, 6-12)

Une charnière déjà sur le flanc

Face à une formation irlandaise qui transpire les automatismes avec un jeu parfaitement huilé, l’équipe de Jacques Brunel répond par de grosses valeurs défensives. À la peine offensivement et pour construire, elle se recentre sur ce travail, faisant preuve d’une solidarité convaincante. Les plaquages de Guilhem Guirado ou les grattages de Jefferson Poirot sont des occasions de vibrer. Beaucoup moins cependant les fautes de Sébastien Vahaamahina qui coutent deux pénalités et privent les Bleus d’une opportunité (66’).

Viri Vakatawa (France) & Josh Van Der Flier (Irlande) le 03/02/2018

Viri Vakatawa (France) & Josh Van Der Flier (Irlande) le 03/02/2018Icon Sport

Malheureusement, la poisse a une part de responsabilité dans cette nouvelle défaite. Pour sa première sélection, Matthieu Jalibert cède sa place dès la demi-heure, victime d’une entorse du genou. Pourtant, l’ouvreur bordelais avait montré de belles choses dans son animation et sa capacité à alterner. Antoine Dupont connaît par la suite la même punition après une entrée déterminante. Le demi de mêlée toulousain, touché à un genou lui aussi, doit quitter la pelouse quelques instants à peine après avoir initié l’unique essai. Cruel.

Bundee Aki (Irelande) plaqué par Matthieu Jalibert (France) le 03/02/2018

Bundee Aki (Irelande) plaqué par Matthieu Jalibert (France) le 03/02/2018Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0