Icon Sport

Marseille, terre du succès pour le XV de France

Marseille, terre du succès pour le XV de France

Le 23/02/2018 à 09:36

De la première sélection de Frédéric Michalak, à celle de Teddy Thomas, en passant par le premier essai de Vincent Clerc et la fin de la malédiction argentine... Voici les cinq matchs qui ont marqué l'histoire d'amour entre les Bleus et le stade Vélodrome, où les Tricolores ne se sont inclinés qu'à deux reprises (en onze matchs).

Pour la première de son histoire, la France recevra un match du Tournoi des 6 nations hors d'Ile de France. Mais en choisissant le Stade Vélodrome pour cette première délocalisation, Bernard Laporte et la Fédération Française de rugby se sont assurés d'aller dans un stade qui a presque toujours réussi au XV de France.

18 novembre 2000, découverte du Vélodrome

Tout laissait à penser que l'histoire qui lierait le XV de France au Vélodrome ne serait pas linéaire. Pour la première fois de son histoire, le 18 novembre 2000, le stade marseillais accueille une rencontre du XV de France. Au programme : les Blacks... Mais plus que l'affiche, c'est un tout autre événement qui marquera l'avant-match. En effet, bloqués dans des embouteillages, les Bleus n'arriveront au stade que quarante-cinq minutes avant le coup d'envoi. En 2015, Fabien Pelous racontera à Rugby 365 que cet incident avait finalement été salvateur pour les Bleus. "On n'a eu le temps de gamberger, pas besoin de tuer le temps et de penser à ce match-là, de se mettre la pression, de regarder les tribunes… On rentre, on se déshabille le plus vite possible, on va s’échauffer et pfff l’arbitre siffle, on attaque le match ! On l’avait très bien entamé parce qu’on marque deux essais assez rapidement."

Fabien Pelous, directeur sportif du Stade toulousain

Fabien Pelous, directeur sportif du Stade toulousainIcon Sport

Et en effet, il ne fallait que trois minutes à Xavier Garbajosa pour ouvrir la marque, avant qu'Olivier Magne ne limite à la 8e minute. Le trou était fait, les Blacks ne feront jamais leur retard et les Bleus, déchainés ce jour-là, finiront pas s'imposer 42-33. Un exploit retentissant. A l'ancien capitaine du XV de France de raconter : "Au Vélodrome, ce sont des jobards. Ils te rendent depuis les tribunes ce que tu leur donnes sur le terrain. On avait beaucoup donné ce jour-là mais ils nous avaient rendu au centuple, vraiment !"

9 novembre 2002, première sélection et premier essai de Vincent Clerc

Le 17 novembre 2011, la France s'impose 14-13 contre l'Australie. Mais plus encore que la victoire, cette rencontre marque la première sélection d'un jeune espoir du rugby tricolore, un certain... Frédéric Michalak. Mais finalement c'est la réception de l'Afrique du Sud, le 9 novembre 2002 qui marquera véritablement l'entrée du XV de France dans une nouvelle ère. Face à l'Afrique du Sud et alors qu'il teste les derniers joueurs pour le mondial 2003, Bernard Laporte décide de lancer un jeune joueur qui, quelques mois plus tôt, brillait à la coupe du monde moins de 21 ans et venait de quitter son club formateur, Grenoble, pour Toulouse : Vincent Clerc. A 21 ans, l'ailier découvre donc les joutes internationales et se montre à son avantage.

Frédéric Michalak

Frédéric MichalakRugbyrama

Il finira même, à la toute dernière seconde, par inscrire son premier essai. Le premier d'une série de 34 essais, qui en feront le deuxième meilleur marqueur de l'histoire du XV de France, derrière Serge Blanco (38). De ce match, Vincent Clerc se rappelle : "C'était ma première sélection, l'émotion était donc décuplée. Puis le Vélodrome propose une ambiance particulière. D'une part parce que le rugby n'y vient pas souvent, et d'autre part parce que les gens aiment le rugby à Marseille. Le stade était donc bouillant, il y a eu des chants tout au long de la rencontre et l'ambiance était énorme. A Marseille, la ferveur est incroyable."

30 septembre 2007, unique match de Coupe du monde des Bleus à Marseille

Dernier match de poule pour les Bleus qui, battus en ouverture par l'Argentine, n'ont plus le droit à l'erreur. Et si l'adversaire est significativement inférieur au XV de France, chaque supporter tricolore craint un faux-pas, un non-match. Résultat ? Dans un Vélodrome chauffé à blanc, les Bleus marchent littéralement sur la Géorgie.

Vainqueur de leur premier match en Coupe du monde la semaine précédente (30-0 contre la Namibie), les Géorgiens ne résisteront pas à la machine tricolore. Victoire sans appel des Bleus (64-7) qui inscrivent neuf essais, se qualifient pour la suite de la compétition et préparent de la meilleure manière le quart de finale contre la Nouvelle-Zélande... Vous connaissez la suite...

8 novembre 2008, fin de la malédiction argentine

Vaincus lors de six de leur sept dernières confrontations contre l'Argentine, les Bleus ne savent comment vaincre le signe indien. D'autant que les deux derniers revers laissent une plaie béante. Le 7 septembre 2007, en ouverture de sa Coupe du monde, le XV de France s'incline au Stade de France (12-17) et fait une croix sur la première place de la poule D. Le 19 octobre de la même année, c'est cette fois dans la petite finale de la compétition que les Bleus s'inclinent lourdement (10-34). Il est donc hors de question de poursuivre cette série noire.

Marc Lièvremont s'est montré consterné par le jeu produit lors des barrages

Marc Lièvremont s'est montré consterné par le jeu produit lors des barragesIcon Sport

Et quelle plus belle enceinte que le Vélodrome pour y mettre un terme ? Pour sa première tournée d'automne à la tête de la sélection, Marc Liévremont décide de confier les clés à la génération qu'il a lancé lors du Tournoi 2008, composée, notamment, de Louis Picamoles, Alexis Palisson ou Morgan Parra. Mieux, le néo-sélectionneur lance Maxime Médard, qui dispute ses premières minutes sous le maillot tricolore. Et, porté par sa génération (annoncée dorée), le XV de France prend enfin le meilleur sur l'Argentine de Contepomi, Fernandez-Lobbe ou encore Juan Martin Fernandez (12-6). Depuis, les débats se sont équilibrés, et les Bleus ont pris le meilleur sur les Pumas lors de quatre de leurs huit derniers matchs.

8 novembre 2014, naissance d'un phénomène

Cinq ans après un revers majeur contre les Blacks (12-39), le XV de France retrouve le Vélodrome par une réception des Fidji. L'adversaire, s'il est moins prestigieux, n'en rêve pas moins d'accrocher l'équipe entraînée par Philippe Saint-André à son tableau de chasse. Le sélectionneur, conscient qu'il entre dans la dernière ligne droite pour préparer la Coupe du monde 2015, décide de lancer un jeune ailier. Brillant avec le Biarritz Olympique et néo-joueur du Racing 92, Teddy Thomas est ainsi lancé dans le grand bain. Résultat ?

Guilhem Guirado et Camille Lopez (XV de France) - novembre 2016

Guilhem Guirado et Camille Lopez (XV de France) - novembre 2016AFP

Dès la première minute, à la réception d'une transversale de Camille Lopez, le joueur âgé de 21 ans inscrit son premier essai international. S'en suivront alors deux nouveaux essais de Teddy Thomas, qui signera son arrivée au niveau international d'un triplé. Le phénomène était né. Les Bleus ne laisseront aucune chance aux Fidjiens et s'imposeront finalement 40-15. C'est jusqu'alors la dernière fois que les Bleus sont venus au Vélodrome.

Liste de matchs du XV de France au Vélodrome

18 novembre 2000, France 42-33 Nouvelle Zélande

17 novembre 2001, France 14-13 Australie

9 novembre 2002, France 30-10 Afrique du Sud

30 août 2003, France 17-16 Angleterre

20 novembre 2004, France 14-24 Argentine

5 novembre 2005, France 26-16 Australie

18 août 2007, France 22-9 Angleterre

30 septembre 2007, France 64-7 Géorgie

8 novembre 2008, France 12-6 Argentine

28 novembre 2009, France 12-39 Nouvelle-Zélande

8 novembre 2014, France 40-15 Fidji

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0