Icon Sport

Laidlaw, ce héros

Laidlaw, ce héros

Le 12/02/2018 à 12:08

Auteur de vingt-deux points face aux Tricolores, le Clermontois Greig Laidlaw fut le grand bonhomme de cet Ecosse/France...

Il n'a pu vous échapper qu'à Murrayfield, le génial Finn Russell a probablement livré le pire match de sa courte carrière. Balayé par le premier cadrage débordement de Teddy Thomas puis coupable de deux touches manquées, le futur Racingman, pourtant auteur d'une dernière saison ébouriffante, a bien failli conduire son équipe à l'autodestruction dimanche après-midi. Dans ce contexte, le coaching final du sélectionneur écossais Greg Townsend fut donc du plus bel effet.

Finn Russell - Ecosse

Finn Russell - EcosseIcon Sport

En sortant du terrain son meneur de jeu pour déplacer Greig Laidlaw à l'ouverture et faire une place à l'électrique Ali Price au poste de demi de mêlée, l'ancien attaquant de Brive, Castres et Montpellier fit basculer la rencontre. A la fois rassurés par la justesse du Clermontois Laidlaw et stimulés par la vitesse d'exécution dudit Price, les Ecossais terminaient même ce match de la plus belle des manières, ne laissant aux Français que des miettes...

Greig Laidlaw - Ecosse

Greig Laidlaw - EcosseIcon Sport

Au-delà de cette fin de match maîtrisée avec une grande intelligence, Greig Laidlaw a offert une superbe performance aux 60 000 spectateurs de Murrayfield : auteur d'un 100 % dans ses tirs aux buts et de vingt-deux des trente-deux points de son équipe, le capitaine écossais a une nouvelle fois prouvé qu'il demeurait l'un des meilleurs joueurs d'Europe à son poste.

Logiquement élu homme du match par le comité des 6 Nations, Greig Laidlaw s'est remis plus rapidement que prévu de la fracture du péroné ayant considérablement freiné son début de saison à l'ASMCA. Et dans l'éventualité où l'ancien joueur d'Edimbourg ait désormais la bonne idée d'évoluer à ce niveau là jusqu'au printemps, Morgan Parra serait alors soumis à rude concurrence en Auvergne...

0
0