Midi Olympique

Guirado, voyage à vide ?

Guirado, voyage à vide ?
Par Rugbyrama

Le 14/03/2018 à 17:13

Touché samedi dernier à un genou, Guilhem Guirado pourrait rater l'ultime rencontre de ce Tournoi des 6 nations 2018, au pays de Galles. Pourtant, il devrait bien faire dans le voyage jusqu'à Cardiff...

Quelle place dans le groupe ?

Jouera ? Jouera pas ? Pour le capitaine Guilhem Guirado, la tendance est clairement à un forfait, samedi, pour l'ultime rencontre des Bleus sur la pelouse du Principality stadium – ex Millennium. Touché à un genou face à l'Angleterre, il ne s'est pas entraîné de la semaine, se contentant d'une présence au bord du terrain. Son absence, probable, serait un petit événement. Depuis juin 2014, le talonneur toulonnais n'a raté que quatre matchs des Bleus (sur 44). Pour trois d'entre eux, il était indisponible en raison de la concomitance entre les tournées d'été et les phases finales de Top 14. Guirado laisse ainsi les Bleus orphelins ? Pas vraiment. Capitaine incontesté, il devrait tout de même accompagner le groupe France vers Cardiff. Et préserver, ainsi, son rôle dans la vie du groupe.

Guilhem Guirado - France (France-Angleterre)

Guilhem Guirado - France (France-Angleterre)Midi Olympique

Quel capitaine pour le remplacer ?

Le jeu de piste est enfantin. Parmi les autres joueurs, un seul est un capitaine régulier dans son club : son coéquipier à Toulon Mathieu Bastareaud. Reconnu pour l'importance qu'il a soudainement pris dans la vie du groupe France, le trois-quarts centre est le candidat désigné. Il devrait porter le brassard, au Millennium stadium de Cardiff.

Mathieu Bastareaud

Mathieu BastareaudIcon Sport

Quel talonneur pour le suppléer ?

Depuis sa prise de fonctions, Jacques Brunel s'attache aux logiques hiérarchiques dans son effectif. Remplaçant de Guirado depuis le début du Tournoi, le Bordelais Adrien Pélissié pourrait prendre pour la première fois des galons de titulaire. Une drôle de promotion pour un joueur qui, il y a huit mois encore, évoluait en Pro D2, sous les couleurs du Stade aurillacois qui était allé le dénicher à Castres, où on ne lui avait jamais donné sa chance en professionnel.

Contenus sponsorisés
0
0