Icon Sport

Gomes Sa : "C’est un rêve de porter ce Coq sur le cœur"

Gomes Sa : "C’est un rêve de porter ce Coq sur le cœur"

Le 16/03/2018 à 11:54Mis à jour Le 16/03/2018 à 11:58

Samedi face aux Gallois, Cedate Gomes Sa (24 ans, 4 sélections) connaîtra sa première titularisation avec le XV de France. Né à Canchungo, en Guinée-Bissau, une ancienne colonie portugaise, le pilier du Racing 92 a été naturalisé juste avant le début du Tournoi. A Cardiff, il s’attend à vivre une émotion très forte.

Rugbyrama : On imagine votre bonheur de démarrer ce match dans un stade incroyable…

Cedate Gomes Sa : Depuis le début du Tournoi, je participe à chaque match. Je prends ce qu’on me donne. C’est que du bonus d’être ici et là, finir le Tournoi en étant titulaire, c’est encore plus fort. C’est beaucoup de bonheur, une marque de confiance.

A titre personnel, vous vivez une période incroyable…

C.G.S. : Au début, on est sur un nuage. Mais il faut vitre redescendre. Tout s’est vite enchaîné avec ma naturalisation (le 3 février, la veille de France-Irlande). Je m’étais mis beaucoup de pression par rapport à ça. Je ne pensais pas l’avoir à temps pour ce Tournoi. Je joue avec le Racing 92 depuis quelques années et je m’entraine dur pour vivre ce genre de moment. J’avais ça dans un coin de ma tête. Il faut que j’en profite pour m’exprimer pleinement.

" Je m’étais mis beaucoup de pression par rapport avec ma naturalisation"

A quoi vous attendez-vous au moment d’entrer sur la pelouse du Principality Stadium de Cardiff ?

C.G.S. : On m’a beaucoup parlé de cette ambiance exceptionnelle, de l’engouement des supporters autour de son équipe. Il y aura forcément un peu de pression. Maintenant, c’est une chance de démarrer ce genre de rencontre mais je vais devoir faire abstraction de ce contexte pour rester concentré.

Mathieu Bastareaud a été désigné capitaine. Quel est son impact sur le groupe ?

C.G.S. : Déjà, c’est un excellent choix. Mathieu est un leader depuis son arrivée dans le groupe. Il s’affirme de plus en plus. On sent qu’il a cœur de jouer un rôle dans cette équipe. Mathieu, c’est le grand frère. Il sera là pour nous enlever du stress sur la fin de match.

" Mathieu (Bastareaud), c’est le grand frère…"

Le groupe a-t-il gagné en sérénité avec ces deux victoires consécutives ?

C.G.S. : Depuis le début du Tournoi, dans les bons comme dans les mauvais moments, l’ambiance ne change pas. Je sens vraiment que les mecs sont solidaires, concentrés. On n’est pas là à se prendre la tête. Après, c’est vrai que c’est un peu plus agréable de préparer un match sur une victoire. Le rugby français a besoin de ces victoires. Ça

Comment allez-vous vivre votre première Marseillaise en tant que titulaire ?

C.G.S. : Ça va être quelque chose d’énorme. C’est un rêve de porter ce Coq sur le cœur. Emotionnellement, je m’attends à vivre quelque chose d’extrêmement fort.

Contenus sponsorisés
0
0